Programme des sociétés d'histoire

1871 & 1911. Un héritage à redécouvrir

Par 27 juillet 2020 août 10th, 2020 Pas de commentaires

Exposition à la Maison du Kochersberg – Musée à Truchtersheim, l’esKapade, 4 place du Marché (jusqu’au 11 novembre 2020).

 

Cette exposition met en lumière le Reichsland Elsass-Lothringen, cette Alsace-Lorraine allemande qui, en l’espace de quarante ans, développe une identité propre à bien des égards. 150 ans après 1870 et un siècle après la reconquête des « provinces perdues » par la France, l’héritage de la « Terre d’Empire » est encore bien vivace, continuant d’assurer la singularité et le rayonnement de l’Alsace et du Kochersberg en matière architecturale, culturelle, économique, juridique, religieuse ou sociale.

 

1871, l’Alsace-Lorraine est intégrée à l’Allemagne en cours d’unification

L’exposition présente brièvement la Guerre franco-prussienne et la création d’un « Reichsland » composé de l’Alsace, à l’exception de Belfort, et d’une partie de la Lorraine. Intégrée au nouvel Empire allemand, la population locale fait face à un dilemme : rester dans le nouveau Reichsland Elsass-Lothringen et ainsi devenir allemande ou rejoindre la France et opter pour la nationalité française.

 

Une « Belle Époque » alsacienne-lorraine ??

La Terre d’Empire profite de la prospérité d’une Allemagne devenue la première puissance économique d’Europe au tournant du XXe siècle. Le dynamisme des usines mécaniques et textiles, des associations animant la vie culturelle et sportive, le développement de l’activité bancaire, des infrastructures routières et ferroviaires, un nouveau style architectural et le rayonnement de la Kaiser-Wilhelms-Universität marquent profondément le Reichsland. De même, l’adoption des lois sociales bismarckiennes, la création des sociétés à responsabilité limitée ou l’entrée en vigueur du Code civil allemand constituent des avancées majeures pour une Alsace-Lorraine qui, à partir des années 1890, évolue vers une autonomie politique et juridique élargie, jusqu’à obtenir une Constitution en 1911.

 

Le droit local, symbolique de l’héritage du Reichsland

Après-guerre, l’ensemble du droit français n’est pas réintroduit dans les « provinces reconquises ». Ainsi, jusqu’en 1925, la désannexion provoque indirectement la formalisation, dans l’ordre juridique français, d’un corpus propre aux départements recouvrés et toujours en vigueur : le droit local alsacien-mosellan. Une présentation de ce processus juridique inédit, réalisée en collaboration avec l’Institut du Droit Local, conclut l’exposition.

 

Animations 2020

Les conférences ont lieu dans la salle du Koeur attenante au musée dans la limite des places disponibles. Entrée libre.

20 septembre 2020 – 15 h
Nationalisme français et femmes alsaciennes-lorraines (1871-1918)
1918 et le retour de l’Alsace-Lorraine en France : le séquestre des biens appartenant aux ennemis

Thibault DE RAVEL D’ESCLAPON, Maître de conférences à l’Université de Strasbourg.
Emilien RHINN, docteur en histoire du droit et chargé de projets à l’Institut du Droit Local.

11 octobre 2020 – 15 h
Robert Schuman, un Père de l’Europe père du droit local?? 
Christian PENNERA, ancien Directeur juridique du Parlement européen.
Emilien Rhinn, docteur en histoire du droit et chargé de projets à l’Institut du Droit Local.

15 novembre 2020 – 15 h
L’Alsace terre d’Empire

Francis SPITZER, Préfet honoraire.


Infos pratiques :

L’esKapade
4 place du Marché
67370 TRUCHTERSHEIM

Du Lundi au Vendredi: 9h-12h30 et 13h30-18h sauf vendredi, fermeture à 19h
Sa, Di, jours fériés: 14h-18h

Contact
+33 (0)3 88 21 46 91
musee@eskapade.alsace

www.maisondukochersberg.alsace