STURNI Claude

Député-maire. (★ Haguenau 25 08 1962).

Fait toute sa scolarité à Haguenau avant d’entrer dans une école de management de Strasbourg, l’Institut d’Etudes Commerciales Supérieures. Débute sa carrière au sein de l’entreprise américaine Millipore, spécialisée dans les biotechnologies. Il devient directeur général du site de Molsheim, puis préside la filiale française du groupe et devient vice-président Europe, en charge des ressources humaines. Il quitte le monde de l’entreprise en 2008 pour se consacrer à la mairie de Haguenau. Entré au conseil municipal de Haguenau en 1989, il devient adjoint au maire en 1995, en charge de la jeunesse, puis de la culture durant le mandat 2001-2008. Après le départ du sortant, Pierre Strasser ©, il est élu maire de Haguenau en mars 2008 à  la tête d’une liste sans étiquette, au second tour dans une quadrangulaire (38,28% des suffrages). Réélu en 2014 au premier tour (54,72%) à la tête d’une liste divers droite.

Président de la communauté de communes de la région de Haguenau depuis 2008, il est à l’origine de son développement en 2012, en en faisant la plus importante d’Alsace. Président du syndicat mixte en charge du schéma de cohérence de l’Alsace du Nord depuis 2008. Elu conseiller régional d’Alsace en mars 2010, sur la liste Majorité alsacienne de Philippe Richert ©, il devient président de la commission « Culture, Identité Régionale et Bilinguisme » et vice-président de la commission « Innovation, Recherche, Enseignement Supérieur ». Il démissionne en juillet 2012 en raison du cumul de ses mandats. Il est élu député de la neuvième circonscription du Bas-Rhin le 17 juin 2012, battant la candidate de l’UMP au second tour avec 60,17% des suffrages. Sans étiquette, il est apparenté au groupe UMP de l’Assemblée nationale.

 

Olivier Conrad (décembre 2014)

Sources :

DNA 18 mars 2008, 23 mars 2010, 19 juin 2012, 25 mars 2014. Richard Kleinschmager, Les élections présidentielles et législatives du printemps 2012 en Alsace, Revue d’Alsace, n° 138, 2012, p. 287-322.