STRAUMANN Eric

Conseiller général (★ Colmar 17.8.1964).

Fils de Jean S., employé, et de Léonie, ouvrière. ∞ 24.10.1992 à Biesheim Marie-Claire Elger, psychologue clinicienne; 3 enfants. Scolarité à l’école primaire de Houssen, au collège de Fortschwihr et au lycée Bartholdi de Colmar. Etudes supérieures de droit à Strasbourg. Maîtrise en droit des affaires (1988). Diplômé de l’Institut des techniques bancaires (1994). Agrégation en économie-gestion (1995). Diplôme d’études supérieures spécialisées en administration des collectivités locales (1997). Professeur agrégé en économie-gestion depuis 1995 au lycée Camille Sée de Colmar après un passage dans le secteur privé (directeur de l’agence de la Banque Populaire du Haut-Rhin à Neuf-Brisach). Entré au conseil municipal de Houssen en 2001 et élu maire. Vice-président de la Communauté d’agglomération de Colmar (CAC) en 2003. Il s’était lancé en politique en 1998. Il s’est présenté comme candidat sans étiquette aux élections cantonales de mars 1998 dans le canton d’Andolsheim. Au second tour du 22.3.1998, il a obtenu 49,6 % des voix talonnant son adversaire Constant Goerg © conseiller général sortant. Le 21.3.2004 dix candidats, dont cinq maires, se sont présentés devant les électeurs. Eric Straumann est arrivé en tête dans dix des dix-huit communes du canton d’Andolsheim et a obtenu 20% des voix. Au second tour, le 28 mars, ce proche de l’UMP a décroché le siège du canton au Conseil général face à Robert Blatz, maire de Horbourg-Wihr avec 61,5 % des voix. Président de la Société d’économie mixte de Haute-Alsace (SEMHA). Administrateur d’Alsabail. Eric S. est le benjamin de l’assemblée départementale.

 

Als. des 22, 23 et 30.3.2004 ; DN du Lundi 23.3.1998; DNA du 23.3.2004 ; haute Alsace, n° 34, mai-juin 2004, publication du Conseil général du Haut-Rhin, p. 7 (portrait).

Jean-Pierre Kintz

 

STRAUMANN Eric (complément)

Député.  Eric S. se présente en 2007 contre le député sortant, le député-maire de Colmar Gilbert Meyer ©. Il l’emporte au second tour avec 66,05% des suffrages. Il est alors le benjamin des parlementaires alsaciens. Il a été le rapporteur de la loi n°2007-1775 du 17 décembre 2007 permettant la recherche des bénéficiaires des contrats d’assurance sur la vie non réclamés et garantissant les droits des assurés. Il a fait adopter plusieurs amendements, notamment l’obligation pour l’assureur de rémunération des capitaux après le décès du souscripteur. Il est réélu député le 17 juin 2012 avec plus de 62 % des voix, face au même candidat Gilbert Meyer, alors maire de Colmar. Rejoint la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. Président du groupe d’amitiés France-Autriche.

Réélu maire de Houssen aux municipales de mars 2008. Vice président de la Communauté d’Agglomération de Colmar jusqu’en mars 2014. Il ne se représente pas aux municipales de 2014, anticipant une nouvelle loi sur le cumul des mandats. Son premier adjoint Christian Klinger est élu au premier tour de scrutin. En juin 2008, Eric S. est devenu président de l’Association départementale du tourisme du Haut-Rhin. Membre de l’UMP depuis 2004, il est nommé, le 7 juillet 2009, secrétaire départemental de l’UMP du Haut-Rhin. Devient membre du bureau politique national de l’UMP (secrétaire national chargé de la politique de l’épargne) en février 2011. Réélu conseiller général dans le canton d’Andolsheim le 27 mars 2011, avec 75,8 % des suffrages.

 

Olivier Conrad (décembre 2014)

Sources :

DNA 11 mars 2008, 19 juin 2007, 29 mars 2011, 19 juin 2012, 15 janvier 2014. L’Alsace, 22 juin 2008, 12 juillet 2009, 14 janvier 2014. Richard Kleinschmager, Présidentielles, législatives : les élections du printemps 2007 en Alsace, Revue d’Alsace, n° 138, 2007, p. 453-469. Richard Kleinschmager, Les élections présidentielles et législatives du printemps 2012 en Alsace, Revue d’Alsace, n° 138, 2012, p.287-322.