Skip to main content

OPPERMANN Louis Regnard

Magistrat, député de l’inspection de Bouxwiller (★ Bouxwiller 11.7.1773 † Strasbourg 26.12.1846). Fils de Jean Chrétien Oppermann, pharmacien, conseiller du grand-duc de Hesse-Darmstadt, et de Marie Louise Kampmann. ∞ Anne Marguerite Wehrlen († avant 1846); 1 fils, Louis Charles (★ 1807 † 1872), banquier à Paris, qui épousa sa cousine germaine Anna Oppermann, et 1 fille, Caroline, qui épousa son cousin germain Charles Frédéric Oppermann, professeur à l’École de pharmacie de Strasbourg. Oppermann fit carrière dans la magistrature et devint vice-président au tribunal de l’arrondissement de Strasbourg. Élu membre laïc du consistoire général par l’inspection de Bouxwiller en mai 1837, il mourut en fonction. Élu membre laïc du Directoire en 1838. Son frère Jean Geoffroy (★ 1775 † 1816), pharmacien à la Rose de Strasbourg, était membre en 1806 de la loge strasbourgeoise de La vraie fraternité. Le cadet, Chrétien Guillaume (★ Bouxwiller 1777 † Saint-Germain-en-Laye, Seine-et-Oise, 18.8.1846), négociant-banquier à Paris sous la raison sociale «Oppermann, Mandrot et Cie» . ∞ Charlotte Constance de Luze (★ 1791-1830), fille de Jean-Jacques de Luze et de Henriette Osterwald; 3 enfants. Il fut membre du Consistoire luthérien de Paris (1822-1834).
Archives municipales de Strasbourg, Fichier Hoffmann; Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, n°3856, p.402; M. Richard, «Les membres laïques du Consistoire général de la Confession d’Augsbourg», Bulletin de la Société d’histoire du protestantisme français, 1980, p.415-435; idem, «Les membres laïques du Consistoire luthérien de Paris de 1808 à 1848», ibidem, 1981, p.617-647; Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, L’Alsace, sous la dir. de B. Vogler, Paris, 1987, p.331.
(1996)