BRION Gustave Adolphe

Artiste-peintre, (Pl) (★ Rothau 4.11.1824 † Paris 4.11.1877).

Fils de Chrétien Jacques Brion, brasseur à Rothau, puis entrepreneur à Strasbourg, et de Frédérique Widemann, et petit-neveu de Frédérique Brion © ; célibataire. Études au Gymnase protestant de Strasbourg ; entra en 1840, dans l’atelier de Gabriel Guérin ©, où il fit de sérieux progrès et s’acquit la notoriété avec ses portraits et ses lithographies. En 1850, la ville de Strasbourg le chargea de réaliser une copie de la « Barque du Dante » de Delacroix. Il se rendit alors à Paris et s’y établit. G. Brion excellait à reproduire des intérieurs aux détails caractéristiques, les costumes et les mœurs de sa province natale, des tableaux de genre. Ses œuvres se distinguent par une composition soignée et vivante, une sensibilité exquise, une agréable harmonie des coloris. Ses célèbres Pèlerins de Sainte-Odile lui valurent une médaille de première classe et la croix de la Légion d’honneur. Ses illustrations de Notre-Dame de Paris, des Misérables et de Quatre-vingt-treize de Victor Hugo témoignent d’une imagination fertile.

Revue d’Alsace, 1869, p. 271 ; Vapereau, Dictionnaires des contemporains, 1870, p. 277 ; R. Ménard, L’art en Alsace-Lorraine, 1876, p. 125 ; Revue alsacienne 1877/78, p. 28 ; Biographies alsaciennes, 1889/90 : notice par Émile Dietz ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, Rixheim, t. 1, 1909, p. 233-234 (date de naissance erronée) ; Benezit 2, p. 317 ; L. Lepoittevin, « Le naturalisme folklorique, un moment de l’art alsacien du XIXe siècle », Bulletin de la Société Académique du Bas-Rhin, 84-85, 1962-1963, p. 9-22 ; Dernières Nouvelles d’Alsace du 21-22.7.1968 ; Neuer elsaesser Kalender. Almanach d’Alsace, 66, 1977, p. 104-105 ; Chr. Wolff, « Les seize quartiers du peintre G.-A. Brion », Bulletin du Cercle généalogique d’Alsace, 42, 1978, p. 234-236.

René Muller (1984)