Skip to main content

KIENTZY Zéphirin (Séverin)

Industriel, maire, conseiller général, (C) (★ Wildenstein 5.7.1808 † Wildenstein 11.10.1884).

Fils d’Antoine Kientzi († Wildenstein 5.12.1831), verrier, et d’Anne Marie Hug († Wildenstein 1.12.1818). ∞ 13.2.1833 à Wildenstein Catherine Griner (★ Wildenstein 9.7.1813), fille de Jean Griner, fabricant verrier à Wildenstein, et de Madelaine Hug. Propriétaire en 1837 de la Verrerie de Wildenstein, en compagnie de Philippe Burey et de son beau-père Jean Griner, Kientzi et les Griner Père et Fils possédèrent en 1847 l’ensemble du capital de l’entreprise qui adopta la raison sociale Kientzy-Griner Père et Fils. Associée à partir de 1880 avec Eugène Dollander, l’entreprise subsista sous la raison sociale Verrerie de Wildenstein Kientzy-Griner et Dollander jusqu’à sa destruction en 1835. Maire de Wildenstein de 1835 à 1884, Kientzy fit construire l’église et les écoles, et veilla à l’industrialisation de sa commune, où deux filatures s’implantèrent en 1847 et 1866. Conseiller général du canton de Saint-Amarin de 1876 à 1884, député au Landesausschuss. Fit, en qualité de délégué de l’Instruction publique, office d’inspecteur des écoles du canton. Chevalier de la Légion d’honneur (1867). Officier de l’ordre de l’Aigle rouge de 4e classe (1882).

Sifferlen, La vallée de Saint-Amarin, III, Strasbourg, 1909, p. 337-340, portrait.

Raymond Horber (1993)