HAENEL Hubert Stéphane Bernard

Sénateur (C) (★ Pompey 20.5.1942).

Fils d’Alfred H., né à Schirmeck, et d’Anne-Marie Courouve, née à Ancy-sur-Moselle. ∞ 29.6.1971 à Annecy-le-Vieux Odile Faletti. Études de droit à Nancy et à l’École de la magistrature à Bordeaux (major de promotion). De juillet 1973 à mai 1974, conseiller technique au secrétariat d’État à l’Environnement, puis au ministère de la Qualité de la vie. Secrétaire général du Conseil supérieur de la magistrature en 1975-1977. Entré comme auditeur de l’Institut des hautes études de la défense nationale, il s’est vu confier en 1978-1979 plusieurs missions à l’étranger par la présidence de la République. Maître des requêtes au Conseil d’État en 1977. Membre du contrôle général des armées en 1980.

Rapports : en janvier 1986, Recensement et remède aux obstacles au développement local en milieu rural, et en mai 1986, Rationalisation des structures et l’amélioration du fonctionnement du ministère de la Justice. Cet « Alsacien du terrain à Paris », selon les mots de sa brochure électorale de 1986, est maire de Lapoutroie depuis 1977. Il préside l’Association départementale des maires. Présenté par le R.P.R. aux élections sénatoriales de septembre 1986, il a été élu au second tour sur la liste d’union de la « majorité alsacienne » avec plus de 72 % des voix. Officier de l’ordre national du Mérite depuis 1981. Chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 1986.

La Défense nationale, Paris, 1982 ; La Gendarmerie, Paris, 1983; H. Haenel et R. Pichon, La Marine nationale, Paris, 1986 ; idem, L’Armée de terre, Paris, 1987 ; idem, L’Armée de l’air, Paris, 1987.

NA du 28.6.1985 ; DNA des 3.1.1986, 27.3.1986, 8.5.1986, 26.6.1986, 30.9.1986; Who’s who, 1988, p. 809.

Jean-Pierre Kintz

 

HAENEL Hubert Stéphane Bernard (complément)

Il est maire de Lapoutroie de 1977 à mars 2001, tout en présidant le S.I.V.O.M. de la vallée de la Weiss de 1977 à 1995. De 1992 à 2010, il est vice-président du Conseil régional d’Alsace. Il est réélu sénateur du Haut-Rhin en septembre 1995 et en septembre 2004. Il préside la commission d’harmonisation du droit local alsacien-mosellan (1996-2010). De 2008 à 2010, il préside la commission des affaires européennes du Sénat. En tant que sénateur, il s’intéresse au fonctionnement de la justice, à la Défense (réserves et Gendarmerie), ainsi qu’à l’aménagement du territoire. Il est en particulier, en 1993, l’initiateur de l’expérimentation de la régionalisation des transports ferroviaires. En 2000, 2001, 2003 et 2007, il est nommé membre de la délégation française à la session annuelle de l’assemblée des Nations-Unies.

Le 24 février 2010 il est nommé membre du Conseil constitutionnel par la président du Sénat, Gérard Larcher. Il abandonne alors son mandat de sénateur. Il décède à Paris le 10 août 2015 et il est inhumé à Lapoutroie.

Officier de la Légion d’honneur en 2010, commandeur en 2015.

 

 

Philippe Legin (octobre 2015)

Sources :

Site internet du Conseil constitutionnel, consulté le 14 octobre 2015 (bibliographie des études et ouvrages de Hubert H.)

DNA, 11.08.2015, 12.08.2015, 14.08.2015. Le Point, 11.08.2015.