BROGLIE 1er duc et 2e maréchal de, François Marie

(★ 11.1.1671 † 22.5.1745).

Fils de Victor Maurice, comte de Broglie, 1er maréchal de Broglie (★ 1646 † 1727), et de Marie de Lamoignon ; avait déjà fait une brillante carrière militaire, ∞ en 1716 Thérèse Locquet de Grandville, fille d’un riche armateur de Saint-Malo, et acquit la terre de Chambrais et la baronnie de Ferrières en Normandie. Louis XV le désigna comme ambassadeur en Angleterre de 1724 à 1731. Il fut créé maréchal de France le 17.6.1734, au cours de la guerre de Succession de Pologne. Le 29.1.1739 le roi lui donna le commandement de la province d’Alsace. Il résida alors à Strasbourg où il fit aménager la place qui porte encore son nom. Malgré ses 70 ans, le maréchal participa activement à la guerre de Succession d’Autriche dès la fin de 1741 et fut investi, en 1742, du commandement de toutes les troupes d’Allemagne. En reconnaissance des services rendus, le roi érigea, le 11 juin de la même année, la baronnie de Ferrières en duché héréditaire sous le nom de Broglie. Le nouveau duc, fut, en outre, nommé gouverneur de la ville de Strasbourg le 27.3.1743. Pour n’avoir pas défendu la Bavière et s’être replié sans ordre de retraite, Louis XV, en butte aux reproches de l’empereur d’Allemagne, retira le 8 juillet au maréchal de Broglie, le commandement de son armée et son gouvernement de l’Alsace, puis l’exila dans sa terre où, déjà malade, il mourut.

Dominique de Broglie, Les Broglie, leur histoire, Paris, 1972 ; R. Espeisse, « Les Broglie », Bulletin de liaison et d’information Rhin et Moselle, 53, 1977, p. 54-55.

Victor de Pange (1984)