BINGER Louis Gustave

Explorateur (★ Strasbourg 14.10.1856 † l’Isle-Adam 10.11.1936).

Fils de Louis Gustave, manufacturier, et de Marie-Salomé Hummel. Après l’annexion de l’Alsace il se rendit en France, s’engagea dans l’armée (1874), école d’Avord (1879), devint sous-lieutenant en 1880. Chargé de travaux topographiques au Sénégal, il entra en relations avec le général Faidherbe, dont il devint officier d’ordonnance et qui l’employa à ses études africaines. En 1887, Binger reçut la mission de reconnaître les territoires inconnus de la boucle du Niger et de la Côte d’ivoire. Parti de Bamako, il accomplit une expédition de deux ans à travers les états de Samory et le pays des Mossi et rejoignit la côte en mars 1889, ayant reconnu un itinéraire de 4 000 km. Après d’autres missions, il fut nommé administrateur de la nouvelle colonie de Côte d’Ivoire 1892, qu’il avait contribué à créer (Bingerville porte son nom). Peu après (1896) il fut nommé directeur des affaires d’Afrique au ministère des colonies. En 1907, Binger prit sa retraite comme colonel et comme gouverneur général.

 

Il a publié Essai sur la langue bombara, 1886 ; la relation de son grand voyage Du Niger au Golfe de Guinée, 1890, 1892 ; une étude sur les problèmes africains, Esclavage, islamisme et christianisme, 1891 ; un roman, Le serment de l’explorateur, 1904.

Archives municipales de Strasbourg, Ms. 1127, 1128 et 1129. L. G. Binger, Une vie d’explorateur, 1938 ; Carnets de route, 1939 ; M. Monnier, La Mission Binger, 1894 ; Dictionnaire de biographie française, VI, 1954, c. 498-499 ; Biographies Alsaciennes, 1889, série 5, 25.

Lucien Sittler (1983)