Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


KLIFA Joseph

Député, maire, inspecteur central des Télé-communications puis cadre de direction d’assurances (* Mascara, Algérie, 26.7.1931).

Fils de Jules K., artisan électricien, et de Marie Antoinette Bensussan. oo 2.10.1956 à Paris, Geneviève Paemelaere ; 2 enfants. Etudes au collège de Mascara et au lycée d’Oran, puis à la Faculté de Droit de Toulouse. Licencié en droit. Attaché à la direction de l’enseignement des PTT (1952-1954). Nommé en 1954 à la centrale de Passy, puis à Mulhouse en 1957. Depuis lors, délégué régional de la Garantie mutuelle des fonctionnaires. Elu au Conseil municipal de Mulhouse en 1965 sur la liste SFIO d'Emile Muller ©, il a assumé également les fonctions de secrétaire fédéral de la section FO-PTT du Haut-Rhin entre 1962 et 1968, et de secrétaire général du Mulhouse Olympic Natation (MON) de 1968 à 1971. Conseiller municipal délégué en 1971, il est devenu adjoint en 1973, chargé de la voirie, de l'urbanisme, des transports, des espaces verts et de l'assainissement. K. a été notamment l'inspirateur du plan de circulation de la ville en 1973. Nommé conseiller régional en mai 1973, il a assuré les fonctions de secrétaire du Conseil régional d'Alsace en mai 1976. Il a siégé également à la vice-présidence de l'association Europole, à la présidence de la Commission de l'information, à la présidence du Groupe régional des Transports. Réélu en 1977 au Conseil municipal, il a pris en charge la responsabilité des services techniques (sauf le service des eaux). Venu de la SFIO, il a fondé avec E. Muller le MDSF (Mouvement démocrate socialiste français), devenu par la suite le Parti social-démocrate (PSD), composante de l'UDF. Il est membre du bureau national du PSD et du bureau national de I'UDF. Créateur à Mulhouse du Groupe d'études et de formation politiques. Le 12.1.1981, il a succédé à E. Muller en qualité de maire de Mulhouse et de président des Syndicats intercommunaux de l'agglomération mulhousienne. Membre de la Commission nationale de l'informatique en 1982. Lors des élections municipales de 1983, sa liste a obtenu une large majorité avec plus de 62% des suffrages exprimés. Maire de Mulhouse de 1983 à 1989. Député du Haut-Rhin de 1986 à 1988. Battu aux élections municipales de mars 1989 par Jean-Marie Bockel. Elu député UDF-PSD au second tour des élections législatives le 28.3.1993 dans une élection triangulaire qui l'a opposé au maire de Mulhouse Jean-Marie Bockel et au candidat du Front national, Gérard Freulet O. 

DNA du 13.1.1981. 

Raymond Oberlé

KLIFA Joseph (compléments)

Elu conseiller municipal en 1965, conseiller délégué en 1971, puis adjoint en 1973, Joseph Klifa est un fin connaisseur de Mulhouse et du fonctionnement de la machine municipale lorsqu’il devient maire en 1981, suite à la démission d’Emile Muller, qui l’a désigné comme son successeur.

Le bilan de ses huit années de maire est important :

- l’intensification de la reconquête du centre historique, notamment par la piétonisation de la  rue du Sauvage et de la mise en chantier de la Cour des Maréchaux, pratiquement achevée en mars 1989;

- le lancement de la politique de rénovation des quartiers et d’un « Plan vert »;

- des initiatives économiques : Maison du Technopole, Parc d’activité de la Mer rouge, Mission pour l’emploi des jeunes;

- des efforts sans précédents en faveur des activités sportives, notamment pour le Football-Club Mulhouse;

- le choix du projet de Centre culturel (Architecte Claude Vasconi), qui deviendra La Filature;

- des choix stratégiques en matière de nouvelles technologies de communication avec la mise en œuvre du plan câble;

Pendant ses mandats, Joseph Klifa a reçu à Mulhouse François Mitterrand, Laurent Fabius, Jacques Chirac et le Pape Jean-Paul II.

Lors des élections municipales de 1995, sa tentative de reconquête de la mairie échoue et au second tour, il conclut un « Front républicain » avec Jean-Marie Bockel, pour faire barrage au candidat de l’extrême droite.

Il continue encore pendant quelques années à se passionner pour le FCM, avant de décéder à Mulhouse le 14 juin 2009. Il est enterré au cimetière catholique de Mulhouse.

Le Centre culturel de Mulhouse a été dénommé « La Filature Joseph Klifa » le 23 octobre 2015 : cet équipement avait en effet décidé sous son mandat 1983-1989.

 

 

André Heckendorn (octobre 2015)

André Heckendorn



Sources

B. Fischbach, Ces maires qui ont fait Mulhouse, Mulhouse, 1983, Ed. du Rhin ; A. Heckendorn, Mulhouse, une ville, trois maires, Mulhouse, 2002, Ed. JDM ; D. Bannwarth, L’ancien maire et député Joseph Klifa est décédé, Site de L’Alsace 15.06.2009 S. Samacoïtz, Décès : Joseph Klifa, ancien maire de Mulhouse, L’Alsace 16.06.2009




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site