Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BLONDEL Charles Henri Marie

Commissaire régional de la République à Strasbourg, (C) (★ Quincy-le-Vicomte, Côte-d’Or, 17.10.1895 † Paris VIIe 7.10.1975).

Fils du philosophe Arthur Armand Maurice Blondel et de Marie Jeanne Rose Royer. ∞ 17.3.1924 à Paris XVIe Marie Thérèse Henriette Bazire. Il fit une brillante guerre 1914-1918 avec trois citations et la Légion d’honneur à titre militaire. Après l’armistice, il fut membre de la mission militaire française à Berlin. Après des études à l’École libre des Sciences politiques de Paris, il entra au Conseil d’État en 1922 comme auditeur, et, devint maître des requêtes en 1933. Il fut chef de cabinet du sous-secrétaire d’État au Travail, Hygiène, Assistance, Alfred Oberkirch ©, de 1928 (?) à 1930, puis dans d’autres cabinets ministériels. En 1935, il fut envoyé comme chargé de mission en Alsace, afin d’y étudier les problèmes posés par l’adaptation des provinces recouvrées. Membre du Parti Démocrate Populaire (P.D.P.), il participa en 1930/1931 aux discussions entre son parti et l’Union Populaire Républicaine (UPR) pour définir un programme régional commun. En 1939/1940, il fut attaché à l’état-major de l’armée. Après la défaite, il entra dans l’organisation de résistance Combat et participa aux travaux du Comité général d’études du Conseil national de la Résistance. Nommé conseiller d’État en 1944, il fut commissaire régional de la République à Strasbourg du 5.9.1944 au 19.6.1945. Membre du Comité constitutionnel, il devint en octobre 1956 membre titulaire de la Cour suprême d’arbitrage, et, en novembre 1957, membre du Conseil supérieur de la fonction publique. Croix de guerre 1914-1918. Commandeur de la Légion d’honneur.

État-civil de Quincy-le-Vicomte et de Paris VIIe. Who’s Who in France ; A. Irjud, « En souvenir de Charles Blondel », Élan, décembre 1975 ; F. L’Huillier, Libération de l’Alsace, Paris, 1975 ; C. Baechler, Le Parti catholique alsacien 1890-1939. Du Reichsland à la République jacobine, Strasbourg, 1982.

Christian Baechler (1984)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site