Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BEYER Ernest André

Professeur à l’Université de Strasbourg (dialectologie alsacienne) (C) (★ Ribeauvillé 6.2.1919 † Sélestat 24.10.1970).

Fils d’Émile Beyer (★ Scherwiller 27.4.1884 † Ribeauvillé 25.6.1949), et de Lucie Gerber (★ Scherwiller 15.9.1893 † Ribeauvillé 19.10.1921). ∞ 23.3.1940 à Paris Eugénie Francia Bornet dit Vorgeat, institutrice (★ 6.7.1914 à Chambéry), fille de Jean Vorgeat, officier, et d’Adrienne Dumoulin. Après des études à l’École Normale d’instituteurs de Colmar, E. Beyer est appelé sous les drapeaux en 1939. Admis à l’école militaire de Saint-Maixent (1939). Fait partie de la commission d’armistice à Agen de 1941 à 1943. Prend le maquis en 1944, puis s’engage dans la 1re Armée française. Il reprend ses études en 1945. Agrégation d’allemand en 1948. Professeur d’allemand à Valence, Sélestat et Strasbourg (lycée Kléber), assistant (1953), puis professeur à l’Université de Strasbourg. Thèse d’État en 1964. Chargé dès 1948 de préparer et de tester le futur questionnaire de l’Atlas linguistique de l’Alsace par Jean Fourquet, E. Beyer s’est rendu dans 212 localités entre 1953 et 1965. En collaboration avec Raymond Matzen, il rédige ensuite le volume I de l’Atlas, paru en 1969. E. Beyer est considéré comme l’un des pionniers de la dialectologie alsacienne. Croix de guerre avec deux citations (1945) ; croix du combattant volontaire (1945) ; officier des Palmes Académiques (1954) ; chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire (1960).

 

La flexion du groupe nominal en alsacien. Étude descriptive et historique avec 60 cartes, Strasbourg, 1963, 384 p. ; La palatalisation vocalique spontanée de l’alsacien et du badois, Sa position dans l’évolution dialectale du germanique continental, Strasbourg, 1964, 373 p., annexe : 49 p. de cartes et de planches ; Atlas linguistique et ethnographique de l’Alsace, t. I, en collaboration avec R. Matzen, Paris, 1969. R. Matzen, G. Livet, G.-L. Fink, En souvenir d’Ernest Beyer, Strasbourg, 1970 (avec une bibliographie complète).

Marthe Philipp (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site