Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BEYER Dominique Paul

Universitaire, ancien conservateur de musées nationaux (★ Strasbourg 3.5.1948).

Fils de Victor Beyer © et de Christiane Jung. ∞ 26.9.1976 à Athènes Berthe Aspasie Wolf ; 3 enfants. Études secondaires au lycée Kléber de Strasbourg et supérieures à l’université de Strasbourg. Président de l’Association des étudiants d’histoire de l’art et d’archéologie de 1969 à 1971. Licence Art et Archéologie (archéologie classique et archéologie orientale et égyptienne) en 1969. Maîtrise d’archéologie orientale (mémoire sur l’architecture phrygienne, des origines à la conquête perse) et certificat d’assyriologie en 1971. Thèse de Doctorat soutenue en janvier 1989 : « Recherches sur les empreintes de sceaux d’Emar (fouilles de Meskéné et de Tell Faq’ous) ». Habilitation à diriger des recherches (1990). Il a été reçu au concours des Musées nationaux en 1973. Il a œuvré dans plusieurs musées, en particulier au musée du Louvre où il a été conservateur des Antiquités Orientales de 1975 à 1990 (préparation d’expositions et de présentations muséographiques, réorganisation du Grand Louvre...). Expert en 1983 du Comité international de l’exposition du Conseil de l’Europe à Istanbul sur les civilisations anatoliennes. Chargé du cours annexe d’archéologie orientale à l’École du Louvre, consacré à la Mésopotamie, à l’Assyrie et à l’Anatolie à partir de 1976-1985. Professeur à l’École du Louvre et titulaire du cours d’histoire générale de l’art (archéologie orientale) depuis 1985. Professeur d’histoire et archéologie de l’Orient ancien à l’université Marc Bloch Strasbourg II depuis 1990. Depuis octobre 1990, directeur de l’Institut d’Histoire et d’Archéologie de l’Orient ancien de Strasbourg. Secrétaire puis président (1995-1999) du Comité régional de la Société Asiatique (Strasbourg), fondée à Paris en 1822. Directeur en 1990-1991 de la Mission archéologique de Ramadi (Syrie). Directeur, entre 1992 et 2000, de la Mission archéologique française de Mashnaqa (IFAPO Damas, ministère des Affaires étrangères). Directeur entre 1993 et 1997, de l’URA 1557 (CNRS-USHS), dite CRESPO, Cultures régionales et sociétés du Proche-Orient (IVe-Ier millénaires) : archéologie, épigraphie, anthropologie, histoire, puis entre 1997 et 2000, de l’UMR 7571 Protasi, (Proche- Orient, monde turc, Asie intérieure). Membre puis directeur (depuis le 1.9.06) de l’UMR 7044 (CNRS-université Marc Bloch) : Étude des civilisations de l’Antiquité. Il a participé de nombreuses campagnes de fouilles dès 1969 en Syrie, en Irak, en Turquie et à Chypre. Il a dirigé plusieurs campagnes de fouilles, en particulier en Syrie. À partir de 1976, Dominique Beyer a participé régulièrement chaque année à des colloques concernant l’Orient ancien tant en France (Paris, Lyon) qu’à l’étranger (Londres, Rome, Berlin, Tubingen, Québec, Bagdad, Damas, Alep, Istanbul, Ankara, Konya, Nigde, Antalaya, Çanakkale, Deir Ez-Sor et Tell Beydar en Syrie et dans les centres universitaires et de recherches archéologiques de Turquie). En 1993, il a monté à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg l’exposition « Architecture de terre, architecture-mère. Portrait de deux villages de Syrie du Nord, Unrm el-Mara et Abu Hjera », à l’occasion d’une journée d’études consacrée à « l’architecture de terre, problèmes ethno-archéologiques et préservation de la brique crue ».

Parmi les ouvrages, on peut citer : À l’occasion d’une exposition, Meskéné-Emar : dix ans de travaux, 1972-1982, textes réunis par Dominique Beyer, Paris, 1982 ; Recherches au Pays d’Ashtata, EMAR IV, Les sceaux, Orbis Biblicus et Orientalis, SA 20, 512 p. env., 50 pl., Fribourg (Suisse), 2001 ; Les fouilles françaises de Mashnaqa (Syrie), à paraître ; Miniatures en pierre de l’ancien Orient, à paraître.

Dominique Beyer a publié des articles et des communications dans des ouvrages collectifs : 1982, À l’occasion d’une exposition, Meskéné-Emar : dix ans de travaux, 1972-1982, textes réunis par Dominique Beyer, Paris, E.R.C. : « Les empreintes de sceaux », p. 61-68 ; « La sculpture », « Bronzes » , « Matières dures animales », p. 115-125) ; 1986 : Failaka, fouilles françaises,
1984-1985
, Travaux de la Maison de l’Orient n° 12, Lyon : « Les sceaux», p. 89-103 ; 1989 : Pierre Lombard et Monik Kervran (éd.), Bahrain National Museum, Archaeological Collections, vol. I, A Sélection of Pre-lslamic Antiquities from Excavations 1954-1975, Directorate of Museum and Heritage, Ministry of Information, State of Bahrain : « The Bahrain Seals (Early Dilmun period to Tylos period) », p. 135-164 ; 1989 : Europa und der Orient, 800-1900, Hgb. von Gereon Sievernich und Hendrick Budde, Berliner Festspiele, Berlin : « Khorsabad oder die Entdeckung der Assyrer », p. 90-101. On doit signaler des publications pour grand public (Le Monde de la Bible, 1981 et 1990, Le Courrier de l’Unesco, 1990, Encyciopedia Universalis, Grand Atlas de l’Archéologie et Atlas de l’art).

De nombreuses contributions ont été confiées par l’auteur à des revues spécialisées parmi lesquelles MARI (Annales de recherches interdisciplinaires), à partir de 1982 et dont il est secrétaire de rédaction, Orient Express, à partir de 1991, la Chronique archéologique de Syrie à partir de 1998 et Anatolia Antiqua, à partir de 2004.

Jean-Pierre Kintz (2007)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site