Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BETSCHOLD Martin

La famille Betschold est originaire de l’Ortenau, Bade. De la branche strasbourgeoise sont issus trois Ammeister : Johann 1349, Johann 1415 et 1421, Wilhelm 1455 et 1461. Martin Betschold apparaît en 1522 comme membre du grand sénat. On le retrouve en 1526/27, 1532/33 et 1536/37. De 1523 à 1532 il fut membre du conseil des XV et de 1532 à 1546 de celui des XIII. Homme politique influent, parlait et écrivait le français. Il fut chargé en 1525 de négocier avec les paysans révoltés en deçà et au delà du Rhin, et notamment avec ceux de Dorlisheim. Il intervint également à plusieurs reprises auprès du duc de Lorraine au sujet de l’approvisionnement de ses troupes pour qu’il épargne les sujets strasbourgeois pendant la répression sanglante de la révolte paysanne. Alors que Nicolas Kniebs recommanda vivement en 1528 l’abolition de la messe, Martin Betschold s’y opposa. Par la suite il semble cependant s’être accomodé de l’introduction de la Réforme, puisqu’en 1529 il prit part à une enquête faite à l’abbaye Saint-Étienne et en 1540 il participa à l’inventaire des effets mobiliers, des objets précieux et de l’argent de cette même abbaye dont l’abbesse Adélaïde d’Andlau refusa obstinément d’acquérir le droit de bourgeoisie et d’adhérer à la Réforme. En 1532 il fit connaître aux autorités impériales les conditions auxquelles Strasbourg est prête à payer sa quote-part de la taxe contre les Turcs ; en 1537 il participa à Sélestat aux négociations avec la Régence d’Ensisheim ayant pour objet le concours de la ville de Strasbourg à la défense du Val de Villé contre les incursions des troupes françaises. En 1540 il défendit les intérêts de la ville dans l’affaire de rachat de Benfeld et du Kochersberg par l’évêque. † en 1546.

 

J. Ficker et O. Winckelmann, Handschriftenproben des 16. Jh., Strasbourg, 1902, I, p. 3 ; M. Krebs et H.G. Rott, Quellen zur Geschichte der Täufer, VII, : Elsass 1. Teil, Stadt Strassburg 1522-1532, Gütersloh, 1959, p. 362 et 529 ; Martin Bucers deutsche Schriften hrsg. v. R. Stupperich, II, Gütersloh, 1962 ; J. Hatt, Liste des membres du grand sénat de Strasbourg, Strasbourg, 1963, p. 400-401 et 620 ; Th. Brady, Ruling class, regime and reformation at Strasbourg, Leiden, 1978, p. 300 (avec bibliographie).

François-Joseph Fuchs (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site