Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BERTRAND

Famille de Bischwiller (Pr). La tradition qui la dit originaire du Vermandois est vraisemblable. Le premier membre connu est Claude, maçon huguenot à Phalsbourg en 1618. Son fils Claude dit Lavigne, vint s’installer à Bischwiller en 1650 et est l’ancêtre d’une nombreuse famille qui a pratiqué la tannerie, la meunerie et surtout le tissage de la laine à Bischwiller principalement, puis vers 1900 à la Strueth, près de Mulhouse. Dès la fin du XVIIe s., Jacob possédait le moulin à foulon. Au siècle suivant, Isaac introduisit à Bischwiller (1766) la culture de la garance qu’avec son frère Abraham il exportait depuis quelque temps en grandes quantités en Angleterre et en Suisse, pratiquant conjointement le commerce de l’huile et du tabac ; tous deux développèrent leurs affaires par la construction d’un moulin à Obermodern (1758). Entravé par les charges fiscales seigneuriales, Isaac accueillit avec transport la Révolution et fut élu l’un des syndics de la ville et commandant de la garde nationale. Abraham, échevin et ancien de l’Église réformée française, eut de Catherine Bury, de Westhoffen, deux fils remarquables, Jean et Chrétien.

 

Jean,

(★Bischwiller 16.4.1753 † Bischwiller 19.9.1804) ; ∞ 3.4.1780 à Bischwiller Julie, fille du négociant Isaac Bertrand le jeune ; négociant et fabricant de drap, conseiller général du Bas-Rhin du 26.8.1791 au 2.1.1792 et du 3.12. 1792 au 24.1.1793, membre de la Société des Jacobins de Strasbourg, élu député du district de Haguenau à la Convention nationale le 2.9.1792 ; déposa à Besançon contre le maire de Dietrich ©, en mars 1793, fut arrêté à son tour et emprisonné à Metz, libéré le 14.3.1794, membre du district de Haguenau, réélu député le 21.10.1795, siégea au conseil des Cinq Cents 1798-1799 ; membre de l’administration centrale du département du 1.9 au 17.12.1792, élu président le 17.7.1799.

Chrétien,

(★ Bischwiller 21.6.1762 † Bischwiller 29.5.1831); ∞ 22.4.1784 à Bischwiller, Marie Élisabeth, fille d’Isaac Heusch le jeune, négociant ; ∞ II 19.10.1795 à Bischwiller M. Élis., fille d’Abraham Heusch, fabricant de drap et négociant, divorcés à Bischwiller 16.3.1803 ; ∞ III à Bischwiller 6.1.1806 Marie Salomé, fille de Phil. Daniel Strohl, aubergiste, adjoint au maire. Négociant, adjoint, puis maire de Bischwiller du 25.8.1802 au 16.5.1815 et du 28.9 au 6.10.1815, suspendu par le préfet comme bonapartiste, bien qu’il eût prêté serment au roi en 1814. Pour rétablir les finances, il s’efforça, en vain d’obtenir le retour à la commune des biens communaux partagés en 1793. Mais le préfet Shee imposa l’établissement d’un octroi.

Archives départementales du Bas-Rhin, 1 M 36-38, 53 et J.F. Poulet, Généalogies des familles de l’église française de Bischwiller, ms ; E. Bourguignon, Bischwiller depuis cent ans, Bischw., 1875, p. 234-235, 254 ; Barth, Les Hommes de la Révolution..., p. 208 ; J. Camus, Le développement économique et social de Bischwiller, Strasbourg, 1939, p. 6-8, 11 ; Himly, Chronologie de la Basse Alsace, Strasbourg, 1972, p. 147, 151, 154 ; M. Richard, Grands notables du Bas-Rhin. C.N.R.S., p. 12-13 (érroné pour le mariage de Chrétien Bertrand) ; Wündisch, Généalogie des familles de Bischwiller, t. IV, p. 355 (disponible à la mairie de Bischwiller, en consultation seulement).

Christian Wolff (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site