Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BERSTECHER Jean Jacques

Homme de lettres, (P) (★ Strasbourg 27.6.1767 † Strasbourg 30.9.1843).

Fils de Jean Berstecher, de Kuppingen, Wurtemberg, boucher, et de Dorothée Gaeckler, fille de boucher; Jean-Jacques Berstecher fut inscrit le 27.2.1775 au Gymnase (sous le nom de Baerstecher), puis le 2.10.1782 à la faculté de philosophie et de théologie de Strasbourg. Premier commis au greffe général de la municipalité de Strasbourg, il fut nommé à partir du 17 frimaire an III (= 7.12.1794), greffier au tribunal militaire par les représentants du peuple près l’armée du Rhin. Secrétaire du commissaire du Directoire exécutif près l’administration municipale de Strasbourg en 1796. Il devint en 1796 le précepteur d’Astolphe (1790-1857), fils de Delphine de Sabran (1785-1826), marquise de Custine et veuve. Il suivit les Custine à Paris, à Fervaques en Normandie après la vente des faïenceries de Niederviller par Delphine de Sabran puis en Italie et en Allemagne. Il fut « l’ami et le confident modèle ». Il nourrit pour Delphine un amour silencieux et se retira à Strasbourg en 1826 après la mort de celle-ci. Il fut l’oncle de Sophie Berstecher ©, éducatrice.

Knod, Die alten Matrikeln der Universität Strassburg, 1621 bis 1793, 1897-1902 ; Maugras, comte R. de Groze-Lemercier, Delphine de Sabran marquise de Custine, Paris, 1912 ; Marquis de Luppé, Astolphe de Custine, Monaco, 1957 ; Y. Florenne, Custine, 1963 (nom orthographié Beerstoecher) ; Die Ortenau, 52, 1972, p. 225 ; E. Dittler, « Kehl als Druckort in den Meβkatalogen 1782- 1786 », Die Ortenau, S 3, 1973, p. 18, note 16 (concernant Christoph Friedrich B.) ; W. Westphal, Matricula Scholae Argentoratensis, II-1, Strasbourg, 1976, p. 134, n° 2290 ; J.E. Gruner, Tables d’ancêtres Gruner-Willm, Génération I à XIII, État 1982, Lausanne, 1982 (concernant famille Gäckler ou Göckler) ; J.F. Tarn, Le marquis de Custine ou les malheurs de l’exactitude, Paris, 1985 ; M. Lang, étude à paraître.

Marc Lang (2004)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site