Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BERRON Paul Émile

Pasteur, fondateur et directeur d’œuvre missionnaire, (Pl) (★ La Petite-Pierre 9.12.1887 † Auvernier, canton de Neuchâtel, 16.4.1970).

Fils de Henri Berron (1856-1939), pasteur, et de Marie Caroline Krœner. ∞ 29.2.1916 à Strasbourg. Madeleine Hey, fille de professeur. Études à Strasbourg (1906-08), Halle (1908-09) et Strasbourg (1909-14). Vicaire à lllkirch (1911-12), Strasbourg, St-Nicolas (1912-13) et Goxwiller (1914). Ordonné 1914. Pasteur auxiliaire de l’établissement des Diaconesses de Strasbourg et aumôner des hôpitaux militaires (1915-16). De 1916 à 1919 responsable de foyers de soldats allemands et autrichiens en Syrie, au Liban et en Palestine. Inspecteur du Deutscher Hifsbund für christliches Liebeswerk im Orient à Francfort-sur-le-Main (1920-22). La Syrie et le Liban ayant passé sous mandat français, il fonda le 6.12.1922 à Strasbourg l’Action Chrétienne en Orient (A. C. O.) œuvre missionnaire alsacienne, avec des branches en Suisse et aux Pays-Bas, dont le but sera d’abord de secourir les Arméniens persécutés et qui s’engagera en Syrie, au Liban et en Algérie. Directeur de l’œuvre jusqu’en 1961, il participa à la fondation des Églises Évangéliques arméniennes de France, fit des voyages en Orient et organisa des tournées de conférences tout en assurant, sauf de 1933 à 1939, un service pastoral. Pasteur administrateur (1922-25), puis pasteur à Graffenstaden (1925-33), Hangviller (1939-40), Strasbourg, Temple-Neuf (1940-45) et Westhoffen (1945-50). Après sa retraite en 1950 il développa dans le cadre de l’A.C.O. à Strasbourg, Meinau, un service d’aide aux ouvriers immigrés nord-africains.

 

Der Sonnenaufgang (Francfort) et Der Levant- Morgenland, feuilles d’information missionnaire ; articles et brochures en français et en allemand dont Une œuvre missionnaire en Orient et en Occident (Missionsdienst im Orient und Okzident, 1957) avec de nombreuses indications autobiographiques.

Bopp I, n° 324, p. 54

Gustave Koch (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site