Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BERINGER Émile

Ingénieur, (★ Strasbourg 19.1.1840 † Laghouat, Sahara, 16.2.1881 ou 4.5.1881).

Il fit ses études au Gymnase de Strasbourg. En octobre 1861, il fut nommé conducteur auxiliaire à Vitry-le-François, et se fit remarquer dans l’exécution des ouvrages métalliques du canal de Haute-Marne. Il édita plusieurs ouvrages ; il entra le 3.5.1866 dans la Cie de l’Isthme de Suez comme adjoint de M. Laroche, ingénieur en chef de Port-Saïd. En 1869, il rentra dans les Ponts et Chaussées et s’occupa de l’étude du chemin de fer de Carcassonne à Quillan. Lors de la guerre de 1870, Beringer partit comme lieutenant de génie auxiliaire au 25e corps. Il entra à la Cie des chemins de fer du Midi et fut nommé, en 1874, ingénieur principal, chef du service topographique à Pernambuc (Brésil). En mai 1877 : retour du Brésil et publication d’un mémoire remarquable : « Recherches sur le climat et la mortalité du Récife », Annuaire de la Société météorologique, 1878, ainsi qu’une autre étude : « Topographie comparée de la ville et du port du Recife au XVIIe et XIXe siècle », Bulletin de la Société néerlandaise de géographie, il édita aussi une très belle carte de la province de Pernambuc. Puis il fut chargé par la Cie des chemins de fer de l’Est d’une importante section de chemin de fer à Vittel, jusqu’à sa nomination comme ingénieur auxiliaire des travaux de l’État, attaché à la mission transsaharienne Flatters. Nommé chevalier de la Légion d’honneur le 14.7.1881. Il partit en novembre de la même année avec le colonel Flatters pour continuer l’exploration du désert et tacher de parvenir au Soudan. Il mourut en mission.

Dictionnaire de biographie française VI, 1954, c. 17.





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site