Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BERGER

Famille venue de Merzlingen, canton de Berne, reçue à la bourgeoisie de Montbéliard en 1689. Deux branches, toutes deux alliées aux imprimeurs strasbourgeois © Levrault, intéressent l’Alsace.

 

Pierre Frédéric,

Imprimeur (Pl) (★ Montbéliard 7.1.1796 † Bonn 11.9.1837), fils de Jean Georges Berger, pasteur, 1760-1813, et de Catherine Wetzel, ∞ à Strasbourg 25.6.1825 Eléonore, fille de François L.X. Levrault, imprimeur-libraire et recteur, et de Caroline Schertz. Étudiant en théologie à Strasbourg 1813, puis avocat, associé depuis 1825 à sa belle-mère, l’imprimeur-libraire veuve Levrault.

M.-J. Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, I, n° 301, p. 51. M. Richard, Les membres laïques du Consistoire général de la confession d’Augsbourg (1805-1848). Bulletin de la Société d’histoire du protestantisme français, 126, 1980, p. 424 - Portrait : Histoire d’un imprimeur, Berger-Levrault 1676-1976, p. 90.

 

Lucie,

pédagogue, (Pl) (★ Strasbourg 15.4.1836 † Strasbourg 8.3.1906, fille du précédent). Sous l’influence du pasteur Franz © Haerter, elle lia dès 1866 sa vie à la Maison des Diaconesses, resta avec sa mère à Strasbourg après 1870 et dirigea magistralement le collège du Bon Pasteur, de sa fondation en 1871 à 1902 ; son nom fut donné à l’institution en 1919.

Bon Pasteur ; Emploi des signes orthographiques, Strasbourg, 1886 ; Messagère du Bon Pasteur, 21 Iivraisons 1876-1882, puis Écho du Bon Pasteur.

Collège Lucie Berger. Le livre du centenaire, Strasbourg, 1971, en partic. la contribution de Madel. Cohn- Hoeffel, p. 16-46, portrait.

 

Eugène,

cousin de Pierre Frédéric, avait épousé Mathilde Pitois, fille de Jean Charles Pitois (1792-1843), également gendre et associé à Paris de la veuve Levrault. Pasteur à Beaucourt. Éleva cinq fils remarquables, dont les notices suivent.

Samuel,

théologien, archéologue (Pl) (★ Beaucourt 2.5.1843 † Paris 13.7.1900) ∞ Hélène fille d’Auguste Himly © et d’Aline Lamey. Études à Strasbourg, en Allemagne ; docteur en théologie à Strasbourg 1867 et ès lettres à Paris 1879 ; pasteur, secrétaire et bibliothécaire de la nouvelle faculté de théologie protestante de Paris (1877), il y donna un cours d’archéologie chrétienne. Maître de conférence en 1890 pour l’histoire de l’Église et professeur adjoint 1895.

La bible au XVIe s., 1879 ; La bible française au moyen âge..., 1884 ; Histoire de la Vulgate en France pendant les premiers siècles du moyen âge, 1893 ; collabora à l’Encyclopédie des sciences religieuses, aux Mémoires de la Société des antiquaires de France, à la Revue
chrétienne,
la Revue de l’histooire des religions, aux Mémoires de la Société d’émulation de Montbéliard.

M.-J. Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, n° 305, p. 51, Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace, Rixheim, 1909, I, p. 128 ; Dictionnaire de biographie française V, 1951, c. 1519 ; Bulletin de la Société d’histoire du protestantisme français, 1900, p. 503-504 ; Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, p. 136.

Paul,

chirurgien (Pl) (★ Beaucourt 6.1.1845 † Paris 9.10.1908, célibataire). Études à Paris, docteur en médecine 1873, agrégé à la faculté de médecine 1875, chirurgien des hôpitaux 1877 et de l’hôpital Bicêtre. Spécialiste de la chirurgie de la face, du cou et des membres, connu aussi pour ses travaux sur les hernies, il mourut d’une hémorragie cérébrale en opérant une hernie. Membre de la Soc. de chirurgie de Paris, y fit de nombreuses communications ; collaborateur de la Revue des sciences médicales, il en fut le corédacteur dès 1873. Codirecteur de la Revue de chirurgie 1896-1908. Membre de l’Académie de médecine, 1892. Officier de la Légion d’honneur le 14.8.1900.

De l’arthrite du genou cominutive aux fractures du fémur, Paris, 1873 ; De l’influence des maladies constitutionnelles sur la marche des lésions traumatiques, Paris, 1875 ; articles dans le Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales sur la rotule et les corps optostriês du cerveau, et dans le Traité de chirurgie de S. Duplay et P. Reclus, sur les hernies.

Dictionnaire de biographie française V, 1951, c.1517-1518 ; Biographisches Lexikon der hervorragenden Arzte aller Zeiten und Völker, t. 1, 1962, p. 475.

Philippe,

érudit, homme politique (Pl) (★ Beaucourt 15.9.1846 † Paris 24.3.1912) ∞ à Giromagny 24.4.1877 Marie Louise, fille de Louis Boigeol, industriel, et de Marie Clémentine Warnod, 1854-1927. Études de théologie à Strasbourg, doctorat à Montauban en 1873, avec une thèse remarquée par Renan. Il renonça au ministère pastoral pour des études sémitiques ; bibliothécaire à l’institut 1873, professeur d’hébreu à la faculté de Théologie de Paris 1877, auxiliaire de Renan, auquel il succéda à l’Académie des Inscriptions et belles-lettres en 1892 et au Collège de France, dont il tint la chaire d’hébreu jusqu’en 1910 ; également spécialiste du phénicien. Parallèlement, il a mené une carrière politique : conseiller général de Giromagny 1895, président du Conseil général du Territoire de Belfort, élu sénateur de Belfort 1904, réélu 1909 dans la gauche démocratique, il prit part notamment aux discussions sur la séparation de l’Eglise et de l’État. Officier de la Légion d’honneur en 1903.

Histoire de l’écriture dans l’Antiquité, 1891 ; Notes de voyage de Paris à Alexandrie, 1895 ; Musée Lavigerie de Carthage : antiquités puniques, 1900 ; directeur depuis 1892 du Corpus inscriptionum semiticarum, collaborateur au Journal asiatique, à la Revue d’histoire des religions, la Revue d’assyriologie, la Revue des deux mondes, etc.

Vapereau, 6e éd., 1893, p. 136 ; M.-J. Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, I, 306 ; Dictionnaire de biographie française V, 1951, col. 1518-1519 ; Dictionnaire des parlementaires français .... de 1889 à 1940, 2,1962, p. 553-554.

Théodore,

financier (Pl) (★ Beaucourt 13.3.1848 † Paris 7.3.1900). Très doué pour les questions financières, il fit une rapide carrière dans la banque. Il devint en 1883 administrateur de la Banque impériale ottomane. Il fut chargé de réorganiser les finances de l’Empire turc et s’acquitta avec succès de sa tâche. De concert avec Denormandy, il réorganisa le Comptoir national d’escompte de Paris, dont il fut vice-président du conseil d’administration.

Élie,

érudit, historien (Pl) (★ Beaucourt 12.8.1850 † Paris 3.4.1925) ∞ Jeanne Antoni, petite-fille de Georges Édouard Berger (1802-1846). Études au lycée Saint-Louis de Paris, à l’École des chartes d’où il sortit second, et à l’École française de Rome. L’un des premiers autorisés à consulter librement les archives du Vatican, il analysa ou copia 8354 lettres du pontificat d’Innocent IV, publiées à partir de 1884, ouvrage qui lui valut le grand prix Gobert en 1888 et resta l’une des gloires de l’érudition française. De retour à Paris, nommé conservateur à la section ancienne des Archives nationales où il travailla sur les chartes de la fin du règne de Louis IX. Docteur ès lettres en 1895 avec une thèse sur Blanche de CastiIle. (à nouveau, grand prix Gobert) ; professeur de paléographie à l’École des chartes depuis 1897, élu à l’Académie des Inscriptions et belles lettres 1905, conservateur du musée de Chantilly.

Les registres d’innocent IV, 4 vol. Paris, 1884-97, 1919 ; Saint Louis et Innocent IV, Paris, 1893 ; Histoire de Blanche de Castille, Paris, 1895 ; Layettes du trésor des chartes, t. lV, Paris, 1902 ; Recueil des actes de Henri II roi d’Angleterre et duc de Normandie concernant les provinces et les affaires de France, 2 vol., Paris, 1916,1920, sous sa direction.

Bibliothèque de l’Ecole des chartes, 86, 1925, p. 230-232, 88, 1927, p. 5-19 ; M.-J. Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, n° 306, p. 51 ; Dictionnaire de biographie française V, 1951, c. 1514.

Christian Wolff (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site