Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BELLOCQ Philippe

Professeur d’anatomie (★ Maspie-Juillacq, Pyrénées-Atlantiques, 18.6.1888 † Strasbourg 6.8.1962).

Petit-fils d’un médecin béarnais, l’élève de Champy à Toulouse se destina dès 1909 à la carrière d’anatomiste, en occupant successivement les postes d’aide, de moniteur, puis de prosecteur. Il fut en même temps interne des hôpitaux. En 1919, il fut appelé par le doyen Georges Weiss à la faculté de Strasbourg, dont il suivit la destinée à Clermont-Ferrand à son retour du camp de prisonniers. À la disparition du professeur Pierre Cordier, il fut appelé en 1945 à la chaire d’anatomie de Lille et après le départ du doyen Forster, il occupa celle de Strasbourg, depuis 1948 jusqu’à sa retraite en 1958. Parallèlement, il donna toute sa mesure au Centre régional d’éducation physique et sportive. Enseignant au talent exceptionnel, il se distingua par la rigueur de sa méthode et introduisit à Strasbourg l’anatomie sur le corps vivant.

Auteur de 78 publications, il laissa notamment une Anatomie Medico-Chirurgicale, Paris,
1925-1957, en 11 fascicules, devenue classique, traduisant ses leçons, dont les premières furent recueillies par Alfred Weiss et illustrées par l’auteur. Parmi ses ouvrages fondamentaux, figurent la monographie sur L’os temporal chez l’homme adulte (Paris, 1924, 127 p., 23 fig., couronné par l’Acaémie. de médecine) et Le squelette cranio-facial chez l’homme adulte (Ibid., 1958, 61 p., 41 fig.). Titulaire de la croix de guerre dès 1915, Bellocq fut officier de la Légion d’honneur. Le 13.3.1956, il fut élu correspondant de l’Académie nationale de médecine.

P. Meyer et J.G. Koritké, « Philippe Bellocq 1888-1962 », Strasbourg méd., 1963, n° 11, p. 1001-1003, portrait ; P. Meyer, Th. Werey, R. Fontaine, Mgr. Nédoncelle, Leygue, Inspecteur général Haure-Place, J. G. Koritké, Hommage à la mémoire du Professeur Philippe Bellocq, Bordeaux, 1962, 15 p. - Portrait.

Théodore Vetter





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site