Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BEINHEIM

Famille strasbourgeoise dénommée d’après le village du même nom près de Seltz ; certains membres font partie du patriciat et se nomment von Beinheim ; on les trouve alliés aux v. Bietenheim, Streif v. Löwenstein et v. Türckheim. Un Frédéric de Beinheim, dominicain à Strasbourg, est cité en 1291 et 1292 dans le cartulaire de Strasbourg. Fin 1394, le margrave Bernard de Bade intervint en faveur de Nicolas v. Beinheim, son chapelain, auquel Johann de Rosheim contesta les droits et revenus de l’autel Saint-Thiébaut à la cathédrale. Cuntze B. fut membre du sénat en 1399. Vers 1440 les pères du concile de Bâle sollicitèrent auprès du magistrat de Strasbourg la libération de Henri von Beinheim, emprisonné sur ordre du trésorier de la cathédrale. En 1522, on demanda la levée de l’interdiction de séjour frappant Hans Beinheim. Au cours du XVIe s. apparurent plusieurs (ou le même ?) Veit Beinheim. Veit de Beinheim fut membre du sénat en 1502 et 1503. Un Veit Beinheim fut cité comme témoin en 1531 dans un procès intenté au prêtre Jean Schott. Le même (?), orfèvre, fut membre du sénat en 1539 et 1540 († 1541). Il s’entendit avec les administrateurs des béguinages sur le sort qu’il fallait réserver à ces derniers (1537/38). En 1582, Veit Beinheim, fils (?) du précédent, ∞ Anna, fille de Sifridt von Bietenheim. Entre 1549 et 1563 Hans Beinheim, l’aîné, fut échevin de la tribu du Miroir et membre du tribunal de cette corporation. Il brigua en 1562 la charge de maître de la Monnaie en remplacement de Jacques Reich. Le même (?), marchand, fut membre du Sénat en 1583 et 1584 et de nouveau en 1605 et 1606 ; il fit fonction de préposé de la Douane en 1585 et de préposé aux grains en 1586 ; il figura également comme membre des XV de 1581 à 159 et des XIII de 1596 à 1602. Le même (?) et Balthasar Stoesser, administrateurs du béguinage zum Thurn, se trouvèrent en procès (1600-1601) avec Jean, comte palatin du Rhin, au sujet d’une rente foncière de 1 000 florins. En 1596/97 Hans Beinheim fut mêlé avec d’autres marchands à un procès entre Jérémie Mertz de Nuremberg contre Sébastien Hormoldt de Strasbourg au sujet d’une somme d’environ 300 florins. En 1606 Hans Beinheim, le cadet, fut remplacé comme échevin de la tribu du Miroir par Georges Mueg à cause de ses dettes. De 1612 à 1613 Hans Beinheim, curateur des biens de Hans Theurer, fut en procès avec Christian Textor. Jean Abraham Beinheim, marchand, (peut-être fils du précédent) se trouva en 1622 en procès avec Jean Henri Henning, marchand de Lyon, pour des affaires de négoce.

Archives municipales de Strasbourg, Série AA, série II (V.D.G.), séries IV, V, VI (V.C.G.) ; Archives municipales de Lyon, série HH 292/5 ; Archives départementales du Bas-Rhin, Fonds Wetzlar.

Kindler von Knobloch, Das goldene Buch von Strassburg, 1886, p. 28 ; Th. A. Brady, Ruling class, regime and reformation at Strasbourg 1520-1555, 1978, p. 299-300, 430.

François-Joseph Fuchs (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site