Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BEIN Jean,

Dessinateur et graveur, (★ Goxwiller 17.4.1789 † Paris 25.3.1857). Fils de Jean Bein (1742-1823) pasteur de Goxwiller, qui en 1800 fut nommé à l’église Sainte-Aurélie à Strasbourg. ∞ M||e Baltard, fille de Louis Pierre Baltard, l’un des architectes les plus renommés de Paris. Études brillantes au Gymnase de Strasbourg. Il étudia le dessin et la gravure chez Guérin et bientôt fit des portraits au crayon et donna des leçons. En 1812, séjour à Paris pour y poursuivre ses études de gravure. Il s’établit dans cette ville même, sous la direction de David ; il fit des études académiques complètes. En 1816, il exécuta un buste d’Hérodote, en 1823, le Mariage de la Vierge d’après Van Loo, La Nymphe au bain d’après Lancrenon pour la Société des amis des arts. En 1835, la gravure du portrait de Louis-Philippe fut récompensée d’une médaille. Après la révolution de Février 1848, il offrit au public une de ses œuvres les plus distinguées ; la reproduction du portrait de son beau-père. De 1852 à 1855, il fut l’auteur de 4 fac-simile, d’après les dessins originaux de Raphaël et du Titien. Il collabora à plusieurs grandes publications : Le musée Laurent, Les galeries de Versailles, Le sacre de Charles X, L’Expédition scientifique en Morée. D’autre part, il exécuta à l’eau-forte les illustrations du dessinateur Alex. Artiste éminent, son décès fut à peine remarqué, c’est dire à quel point, il fut d’une modestie et d’une humilité vraies et profondes.

Apell, Handbuch für Kupferstichsammler ; Béraldi, « Les graveurs du XIXe s., » Revue d’Alsace, 1884, p. 337 ; Schreiber, Das Münster zu  Strassburg, Anhang, p. 96 ; Bénézit, Dictionnaire critique... des peintres, sculpteurs, dessinateurs..., Paris 3e éd., 1976, I, Paris, 1976, p. 583.

Jacqueline Stehly (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site