Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BECK Balthasar

Chroniqueur, receveur de l’hôpital de Sélestat, (★ Heroldingen, Bavière, 1580 † Sélestat 12.1. 1641).

∞ I 1.6.1609 à Sélestat Ursule Reichard († 30.12.1622), fille de Paul Reichard, dont il eut 5 enfants ; ∞ II 20.2.1623 à Sélestat, Anne Frantz († 3.12.1632), dont il eut 3 enfants ; ∞ III 23.5.1633 à Sélestat. Marguerite Buchberger († 10.1.1641 ), veuve de Christian Buchberger, avec in enfant. À l’âge de 17 ans, il arriva chez son oncle Léonhard Hassenmeyer, hôtel du Bouc à Sélestat, et son épouse Appolonie, qui l’adoptèrent et envisagèrent de l’envoyer en France pour apprendre la langue. Ce projet ne se réalisa pas. En service chez Jean Eberhard à l’auberge de la Fleur à Ribeauvillé, où il resta de Noël 1599 à la Saint-Jean 1600. À cette date il obtint la place de maître d’hôtel (Schenck) au poêle du magistrat (Herrenstube), place qu’il occupa jusqu’en l’année 1609. Le 5.11, il acheta le droit de bourgeoisie à la tribu des tailleurs (Wathleuten), à laquelle sont aussi inscrits les marchands. Le même jour il fut nommé au poste d’Unterkäufer au Kaufhaus (douane). À partir du 23.12.1609 enfin, B. Beck emménagea dans la maison de Christophe Goll, dont il devint le régisseur, tout en poursuivant son service à la douane. Ces deux fonctions furent menées de pair jusqu’au 28.6.1621, date de sa nomination par le magistrat au poste d’économe de l’hôpital, qu’il occupa jusqu’à sa mort en 1641.

On lui doit une intéressante chronique de Sélestat, écrite en allemand. Introduite par une autobiographie, cette chronique se présente comme une éphéméride de la période particulièremen troublée du premier tiers du XVIIe s., (1600-1638) avec les procès de sorcellerie, les débuts de la guerre de Trente Ans, l’occupation suédoise (1632) et l’entrée des troupes françaises (1634). Elle donne un aperçu sur la vie quotidienne de cette époque (on y trouve la première mention écrite sur la décoration du sapin de Noël, celui de la Herrenstube en l’année 1600 et inspira en grande partie l’article de Joseph Gény, « Aus dem Schlettstadter Bürgerleben des 16. Jhrh. », Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins, NF VI, 1891, p. 291 -295.

Archives municipales de Strasbourg, Balthasar Beck, Schlettstadter Chronik, ms 273, f° 1-4 ; Joseph Gény, Schlettstadter Stadtrechte, t. 2, 1902, p. 704 ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace, Rixheim, 1909, II, p. 1072

Maurice Kubler (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site