Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BECK André

Premier maire de Guebwiller, (C) (★ Réguisheim v. 1720 † Guebwiller 24.5.1804).

Fils de Jean Beck et de Barbe Kiener. ∞ Catherine Minery. Établi à Guebwiller comme aubergiste, Beck figura très tôt au nombre des adversaires déclarés de l’arbitraire seigneurial exercé par le prince-abbé de Murbach et ses agents. À la suite de l’insurrection urbaine de 1767, il fut parmi les trois « élus » de la bourgeoisie, institués par l’intendant d’Alsace et désignés par la population locale pour contrôler l’administration du Magistrat communal, dans le sens d’une meilleure défense de l’intérêt public. Il fut réélu à ce titre tous les trois ans, jusqu’à la veille de la Révolution. Lors des premières élections municipales de Guebwiller, le 13.4.1788, il vint en tête des suffrages et fut désigné comme syndic de la nouvelle municipalité, qui concurrença un moment le Magistrat, avant de le supplanter définitivement. À la suite de nouvelles élections, Beck conserva ses fonctions et prit alors le titre de maire (2.2.1790), qu’il fut le premier à porter dans cette ville. Lorsque le triomphe du nouveau régime, pour l’avènement duquel il avait lutté toute sa vie sur la scène locale fut assuré, Beck démissionna de son poste, le 4.8.1790. Il fut remplacé le 24 par Jean-Baptiste Ingold, entra à la Société populaire de Colmar en mars 1791, et devint membre du Conseil général du district.

Archives municipales de Guebwiller, D I, 4, et état-civil ; J.M. Schmitt, Guebwiller à la fin de l’Ancien Régime (1763-1790), mémoire de maîtrise d’histoire (inédit), Université de Strasbourg II, 1975.

Jean-Marie Schmitt (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site