Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAUMANN Achille

Industriel, maire d’Illkirch-Graffenstaden, (I) (★ Illkirch-Graffenstaden 11.3.1869 d. Illkirch-Graffenstaden 7.8.1951).

Fils de Nathan Baumann, marchand de grains à Fegersheim, et de Julie Lévy. ∞ Jeanne Lévy. 3 enfants dont Georges, l’aîné, qui dirigea les Grands Moulins de Strasbourg, et Paul qui fut directeur des Grands Moulins de Bruxelles. La Untern Mühl fut le berceau de la société Gebrüder Baumann (Baumann Frères) fondée par Nathan Baumann et son frère Jacob, marchand de céréales de Fegersheim. Ils avaient racheté l’ensemble des bâtiments en novembre 1868 à Jean Kolb et à sa femme Madeleine Mürsch. Cet ancien moulin à tabac avait été transformé en moulin à blé par les constructeurs Brault et Bethouard de Chartres avec raison sociale Tesset, Brault et Cie. En modernisant l’ensemble en 1892, la production passa de 18000 sacs de farine à 40000.

À la mort de Nathan Baumann en 1894, ses deux fils Lucien et Achille avec leur oncle Jacques reprirent l’ensemble de l’activité jusqu’au 21.9.1902 où un gigantesque incendie
ravagea l’ensemble du moulin. L’année suivante, 11 mois après ce désastre, le 22.10.1903, une nouvelle aventure allait commencer avec les Illkircher Mühlen Wercke A. G. au port du Rhin de Strasbourg puis le changement de la raison sociale en 1918 pour devenir les Grands Moulins de Strasbourg. En 1914, Achille Baumann se présenta aux élections municipales d’Illkirch-Graffenstaden qui comptait 6500 habitants. Il fut élu et succéda à Charles Urban comme maire d’Illkirch de juillet 1914 à avril 1937. Il créa, durant son second mandat, la Société d’habitations à bon marché et entreprit de grands travaux dans la commune. Il mit en place notamment la bibliothèque communale, une assurance communale et un syndicat d’éleveurs. Il subventionna des fouilles en Alsace et en Syrie (une salle porte son nom au Musée archéologique de Strasbourg). En 1925, en dépit des pressions qui s’exercèrent sur lui par la grève scolaire qui a été déclenchée, il maintint la décision de son conseil municipal qui introduisit dans la commune le principe de l’école interconfessionnelle. Les religieuses enseignantes furent remplacées par un personnel laïque. C’est sous son impulsion qu’au début du XXe siècle fut aménagé un magnifique parc et édifiée une somptueuse villa. Cette maison est l’expression d’une époque où les industriels pouvaient construire de vastes villas avec une pléthore de personnel. De 1911 à 1916, B. acheta différentes propriétés jouxtant son domaine. En 1940, il s’exila dans le Sud-Ouest, à Pau. Les autorités allemandes mirent le domaine sous séquestre. Après la victoire des Alliés en 1945, l’ancien maire revint dans sa ville. Homme d’action, il déploya une intense activité en qualité de président du Comité d’organisation pour la construction du Mémorial érigé aux martyrs de la communauté israélite de Strasbourg qui fut inauguré en septembre 1951. Il fut président de l’Union des Femmes de France. Après son décès, ses descendants vendirent le domaine. En 1967, la Caisse régionale de Sécurité Sociale se porta acquéreur du domaine et y édifia le Centre de traumatologie et d’orthopédie. La villa devint un bâtiment administratif de l’hôpital. Chevalier de la Légion d’honneur.

Archives municipales d’Illkirch ; Dernières Nouvelles d’Alsace du 20.2.1929 ; L’Alsace du 21.2.1929 ; Dernières Nouvelles d’Alsace du 8.10.1951 ; Bulletin de nos Communautés, n° 17, 24.8.1951, Nécrologie p. 11 ; H. Eckly, Kleine Chronik von Illkirch und Graffenstaden, Strasbourg, 1968; F. Sarg, Aspect d’Illkirch-Graffenstaden, Strasbourg, 1982, p. 22-27; Encyclopédie de l’Alsace, v. 7, 1984, p. 4191-4193 ; R. Descombes, L’eau dans la ville, des métiers et des hommes, Strasbourg, 1995, p. 218-219; J.-M. Zugmeyer, « Le domaine Baumann à lllkirch-Graffenstaden », Annuaire de la société d’histoire des quatre Cantons, 2002, p. 39-51 ; J. Daltroff, « Achille Baumann, industriel, maire et philanthrope (1869-1951) », Almanach du KKL, Strasbourg, 2004.

Jean Daltroff et Jean-Claude Fritsch (2004)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site