Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAUER Théodore Henri

Directeur des chemins de fer. (★ Nancy 6.7.1870 † Neuilly 10.10.1944).

Fils de Joseph Antoine Bauer, ingénieur des ponts et chaussées et de Marie Fèvre. Son grand-père était juge de paix à Wissembourg, son arrière grand-père avait été maire de Wissembourg. ∞ Antoinette Holtz († Neuilly 18.7.1959). Lycée de Nancy. École polytechnique (1889-1891), École des ponts et chaussées (1892-1895). Ingénieur des ponts et chaussées à Vendôme, puis à Tours (1895-1900). Détaché au service de la voie des chemins de fer de l’État en 1900, il en prit la direction en 1909. Pendant la guerre, il commanda une section des chemins de fer de campagne. Nommé le 16 novembre 1924 directeur des chemins de fer d’Alsace et de Lorraine, il conserva cette fonction après sa promotion au grade d’inspecteur général des ponts et chaussées en octobre 1925. Il dirigea la construction de la ligne de Saales à Saint-Dié, ouverte en 1928 et prépara la reconstruction de la gare de Mulhouse. Il interdit à plusieurs reprises la diffusion des journaux autonomistes par les bibliothèques de gares et révoqua en 1926 les employés signataires du manifeste du Heimatbund, ce qui lui valut le surnom de Sanktionsbauer. À sa retraite, le 1.12.1935, il se retira à Barr où il possédait une maison de campagne. Il fut président du conseil de réseau jusqu’à l’absorption des chemins de fer d’Alsace et de Lorraine par la S.N.C.F., le 1.1.1938. Légion d’honneur : officier (octobre 1920), commandeur (octobre 1931).

Journal d’Alsace-Lorraine, 28.12.1928 ; Neue Welt, 18.6.1930 ; Dernières Nouvelles de Strasbourg, 14.8 1931 ; Journal d’Alsace-Lorraine, 14.8.1931 ; Elsass-Lothringische Zeitung, 7.1.1932 ; Alsace française, 10.12.1935 ; Vauqueral et Papin, Un siècle de chemin de fer en Alsace-Lorraine, Levallois-Perret, 1972 - Portrait : Neueste Illustrierte, 24.5.1931.

Léon Strauss (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site