Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAUDIN Émile

Prêtre, professeur d’Université, (C) (★ Eply, Meurthe et Moselle, 15.2.1875 † Lausanne 11.3.1948).

Ordonné prêtre en 1898. Licencié en philosophie et grammaire, docteur en théologie, il enseigna la philosophie d’abord au collège Saint-Pierre-Fourrier à Lunéville, puis, de 1902 à 1917, conjointement au collège Stanislas et à l’Institut catholique de Paris. Le 1.10.1919, la faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg l’appela à la chaire de philosophie ; en 1939, il suivit la faculté évacuée à Clermont-Ferrand ; en juillet 1942, il entra en clinique en Suisse ; il fut nommé professeur honoraire à cette époque. En 1918, il reçut le prix Gegner de l’Académie des Sciences morales et politiques pour ses premiers travaux. Il fut fait officier d’académie et chevalier de la Légion d’honneur. Il fit des séjours en Suisse, Allemagne, Angleterre et Italie. Spécialiste de la psychologie, de la morale, de l’histoire des idées, il estima que deux tendances se partagent les esprits : intuitionnisme et fidéisme d’une part, rationalisme et intellectualisme chrétien d’autre part. Deux grands courants d’idées leur répondent, que, sur le plan théologique, on peut rattacher, sans exclusivisme, le premier à saint Augustin, le second à saint Thomas. Leur conflit permanent est la clef de l’histoire des doctrines. Mais la conciliation est possible : la raison est invitée à reconnaître toutes les richesses de l’intuition, afin de les hiérarchiser dans une critique générale des valeurs, mais c’est elle qui doit juger de tout en dernier ressort.

On trouvera la liste des ouvrages et articles publiés par Baudin dans Mémorial du Cinquantenaire 1919-1969, Faculté de théologie catholique de Strasbourg, Strasbourg, 1970, p. 150-151. W. James, Précis de psychologie, traduit de l’anglais avec G. Berthier, Paris, 1909 ; Cours de psychologie, Paris, 1917 ; L’Évangile, Paris, 1921 ; Petit Évangile à l’usage des catéchismes de première communion, Paris, 1921 ; Introduction générale à la philosophie.I. Qu’est-ce que ta philosophie ?, Paris, 1927 ; Cours de philosophie morale, Paris, 1936 ; Précis de psychologie, Paris, 1936 ; Précis de morale, Paris, 1937 ; Précis de logique des sciences, Paris, 1938 ; Études historiques et critiques sur la philosophie de Pascal, I. La philosophie critique. Pascal et Descartes. II. La philosophie morale. Pascal, les libertins et les jansénistes. III. Sa critique de la casuistique et du probabilisme moral, Neuchâtel, 1946-47 ; La philosophie morale des fables de la Fontaine, Neuchâtel, 1951.

G. Calvet, Visages d’un demi-siècle, Paris, 1959, p. 25-28 ; J. Rohmer, « E. Baudin, la philosophie de Pascal », Revue des Sciences religieuses, XXII, 1948, p. 57-73 ; 260-272 ; XXIII, 1949, p. 53-63

René Epp (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site