Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAUDIFFIER Edmond Marcel Adrien

Professeur et homme politique (★ Poitiers 26.8.1914 d. Strasbourg 2.6.1980).

Père typographe mort pour la France. ∞ 24.12.1940 Marie-Lucienne Hauss de Cernay. Études supérieures à Poitiers. Professeur de lettres classiques à Thann (1938-39) et à Chatellerault (1940-45). Enseigna au lycée Kléber de Strasbourg de 1945 à 1977. Rédigea en collaboration la collection de manuels Initiation aux lettres latines (Magnard, Paris, 1962-1972). Nombreuses activités de formation des enseignants et d’éducation populaire. Anima une troupe de théâtre amateur à Thann (1938-39, 1945-50). Auteur de plusieurs pièces jouées à Radio-Strasbourg, traducteur d’œuvres dialectales de Victor Schmidt ©. Pendant la guerre d’Algérie, présida à Strasbourg les forums de l’Express. De 1965 à 1971, milita à la Convention des Institutions républicaines et à la Fédération de la gauche démocrate et socialiste. Dirigeait leur organe trimestriel Aujourd’hui. Le Socialisme en Alsace. Candidat de la C.I.R. soutenu par le parti socialiste aux élections cantonales de mars 1970 à Strasbourg IV, il bénéficia au second tour du désistement communiste, mais fut battu par l’U.D.R. Leibenguth. Également candidat du parti socialiste aux élections cantonales partielles de septembre 1971 dans le même canton contre Pierre Pflimlin qui le battit au second tour. Aux municipales de mars 1971, il refusa de figurer sur la liste d’union de la gauche conduite par E. Trocmé en raison des ses divergences avec le P.C.F. sur l’U.R.S.S. et sur Israël. Fidèle à F. Mitterrand, il adhéra au parti socialiste au moment du congrès d’Epinay (juin 1971). E. Baudiffier milita également dans les grandes organisations laïques : il présida la Fédération des œuvres laïques du Bas-Rhin

(1967-1980) et la section de Strasbourg de la Ligue des droits de l’homme (1971-1980). C’est en cette dernière qualité qu’il anima une campagne de protestation contre l’utilisation systématique par la police de Strasbourg d’arrêtés préfectoraux de 1938 et de 1950 permettant d’interdire la distribution gratuite des tracts sur le territoire du
département. À la même époque, il reconstitua la section de Strasbourg de la Ligue internationale contre l’antisémitisme qu’il présida jusqu’en 1979. Initié à la franc-maçonnerie en 1968 ou 1969, il fut vénérable de la loge des Frères réunis de Strasbourg en 1974 et atteignit le 18e degré dans l’échelle des grades du Grand Orient de France. Légion d’honneur (1971).

Léon Strauss (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site