Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BARTSCH Jacob

Médecin, mathématicien et astronome (★ Lauban, Haute-Lusace vers 1600 † ibid. 26.12.1633).

Fils de Jacob Bartsch, commerçant. Inscrit à la faculté de Médecine strasbourgeoise en 1621, med. cand. le 24.1.1630, Bartsch fut également élève à Padoue, avant de soutenir son doctorat à Strasbourg en 1630, (Theses Hippocraticae ex IV Libris Hipprocratis de morbis) pour s’y consacrer à la pratique. La même année, il fut nommé professeur extraordinaire de mathématiques au Gymnase en remplacement d’Isaac Malleolus (Haemmerlein). De fait, il appartient davantage à l’histoire des mathématiques et de l’astronomie, qu’il avait étudiées à Leipzig, aussi bien par sa collaboration aux travaux de Kepler (1571-1630) dont il épousa la fille Suzanne, le 2.3.1630, que pour ses propres contributions aux deux disciplines.

On lui doit notamment des Tabulae Manuales logarithmicae et des Tabulae novae logarithmico logisticae aut de novo primum supputatae, aut exactuis dilatatae. Appendicis loco tabulis Rudolphi astronomicis Tychonico-Kepplerianis noviter adjectae. Ad pleniorem et faciliorem earum usu, & Planetarum orbis Proatha sphaeribus nova et Sphaerioris Affectionibus compendiosum methodo supputandis utiles (s.l., s.d./vers 1629). En 1625, il construisit avec son frère Friedrich, un globe céleste (Novus globus magnus coelestis quadripedalis - Argentorati, typ. Rihelianis, 1625). Plusieurs de ses ouvrages relatifs à l’astronomie étaient déjà sortis des presses strasbourgeoises entre 1622 et 1624.

Archives municipales de Strasbourg, Registre des mariages, Cathédralé, Temple Neuf, 2 mars 1630, p. 280 ; Kaestner, Geschichte der Mathematik, IV, 1800, p. 407 ; G. Knod, Die alten Matrikel der Universität Strassbourg, II, 1900, p. 6 et 126 ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l'Alsace, Rixheim, 1909, I, p. 95 (bibliographie des principaux ouvrages touchant les mathématiques et l’astronomie) ; Neue Deutsche Biographie, I, 1953, p. 612.

Théodore Vetter (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site