Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BARTH François Meinrad Joseph de

Conseiller général (C) (★ Soleure, Suisse, 8.12.1751 † 1.3.1835).

Fils de François Joseph Barth et d’Élisabeth Schillinger. Marié. 3 enfants. Son père acquit, en 1739, l’office anoblissant de conseiller du roi et acheta la charge de lieutenant bailli du grand bailliage de Haguenau. Sous l’Ancien Régime, Barth, co-seigneur de Bourogne, fut au service de la monarchie française en Alsace : il fut bailli royal de Haguenau, préteur royal de Munster à partir de 1777 et subdélégué de l’intendant d’Alsace pour le bailliage de Haguenau jusqu’en 1789. Stettmeister de Haguenau en 1789, député du Tiers-État à l’assemblée du district de Haguenau (commission intermédiaire de l’Assemblée provinciale), le déclenchement de la Révolution le contraignit à abandonner ses différentes fonctions. Sur dénonciation du district de Belfort, il fut porté sur la première liste des émigrés le 27.8.1793 mais fut rayé en attendant l’instruction de son cas. Bien qu’inscrit sur les registres de la garde nationale de Strasbourg depuis juillet 1789, il dut se déporter en exécution de la loi du 19 fructidor an IV. Il se réfugia alors à Soleure, à Lörrach (Bade) puis à Stetten (Autriche). Rayé en l’an X, il rentra en France mais, contrairement à la plupart des grands notables, il resta retiré sur ses terres jusqu’en 1814. Royaliste, il fut volontaire royal lors des Cent Jours. Son dévouement lui valut d’être proposé après les Cent Jours comme président de la cour de Colmar, ce qui ne se fit pas. Il fut nommé conseiller général en 1816 et le resta jusqu’en 1830. Il s’établit à Montbéliard en août 1830.

 

Archives départementales du Haut-Rhin, 2M3, 2M84, 3M32, 4R8. Archives Nationales, F 3351 ; P. Leuilliot, Les élections de 1817 dans le Haut-Rhin, RA, LXXVII (1930), p. 548 et 549 ; idem, L’Alsace au début du XIXe siècle, Paris, 1959, t. I, p. 91, 179 et 195 ; Schaedelin, L’émigration révolutionnaire du Haut-Rhin, II, Colmar, p. 15; O. Conrad, Notables et administration départementale. Le conseil général du Haut-Rhin 1800-1870. Livre IV/Les Hommes. Les conseillers généraux du Haut-Rhin. Les préfets du département. Notices biographiques, Strasbourg, 1997, p. 11-12.

Olivier Conrad (2004)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site