Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BARLOW Fernand Fred

Compositeur, (Pr) (★ Mulhouse 2.10.1881 † Boulogne-sur-Seine 3.1.1951).

Fils de Sydney William Barlow, ingénieur à la Soc. d’électricité Alioth et de Cl. Laure Koechlin de Mulhouse. Entre après ses études secondaires à l’École Polytechnique de Zurich. Ingénieur chez Brown-Boveri, s’installe à Paris en 1908 pour parfaire sa formation musicale. Travaille avec Jean Huré le contrepoint modal, avec son cousin Charles Koechlin, puis avec Chabrier, Fauré, Debussy. Son œuvre se ressent du côté puritain de son éducation. Il adhère à la « Société religieuse des amis ». Il compose de la musique vocale, de la musique religieuse, de la musique de chambre, de la musique pour orchestre, d’opéra et des ballets.

Parmi ses nombreuses œuvres citons : Sylvie ou le double amour (opéra comique) inspiré de la nouvelle de Gérard de Nerval ; Le Marchand d’étoiles (comédie) ; La Grande Jatte (ballet) ; Polichinelle et Colombine (ballet) ; Pater Noster (chanté salle Gaveau) ; Ave
Maria
(pour soprano et orgue) ; Quatuor des saisons ; Sonate pour violon et piano, Juventa, sa première œuvre.

Max Dollfus, Généalogie Dollfus, N° 446, Mulhouse, 1909, R. Geng, Hommage à Fred Barlow, Nouveau Rhin français 27.4.1962 ; R. Geng, « Mam’zell Prudhomm l’hommage de la cité sundgovienne à son fils Fred Barlow », L’Alsace, 25.12.1963 ; J. Mona, « Sylvie
du compositeur mulhousien, Fred Barlow », L’Alsace 22.10.1966 ; R. Geng, « un nouveau disque de Fred Barlow », Alsace du 8.2.1968 ; Roger Delage, « Trois figures de musiciens contemporains, Fred Barlow », La musique en Alsace, Strasbourg, 1970 ; R. Muller, Anthologie des compositeurs de musique d’Alsace, 1970, p. 8.

Raymond Oberlé (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site