Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BARBAUD DE FLORIMONT Gaspard

Homme d’affaires, seigneur de Grandvillars et de Florimont, (Pl) (★ Héricourt 8.8.1613 † Grandvillars 31.3.1694).

Fils de Jacques Barbaud, maître boulanger et bourgeois d’Héricourt, et de Clémence Berdot. ∞ 29.5.1634 à Héricourt Anne Deschamps, fille de Thiébaud D. et d’Anne Belot († Grandvillars 6.3.1691). Ayant débuté comme commis aux forges d’Audincourt, il devint entrepreneur de la forge de Chagey (1643) et de la tréfilerie de Saint-Valbert près de Montbéliard (1651), remplissant également les fonctions de prévôt d’Héricourt. En association avec son gendre, J. B. Fatio, il devint ensuite fermier des mines de fer, forges et fonderies du comté de Belfort (1661), ainsi que des mines de cuivre de Plancher-les-Mines et des mines d’argent de Giromagny. Fermier général des gabelles en Alsace (1666), fournisseur aux armées et négociateur au service de la France (en particulier pendant la campagne de Turenne en Alsace en 1674), il se constitua une fortune importante et obtint des lettres de noblesse de Louis XIV (1675). Barbaud fut en même temps banquier du duc de Wurtemberg, comte de Montbéliard, et domina le commerce régional des métaux dans la seconde moitié du XVIIe siècle. En juillet 1672, il racheta pour 30 000 florins la seigneurie de Grandvillars-Thiancourt, confisquée par le roi à la famille d’Andlau, et acquit en octobre suivant la seigneurie de Florimont. Vers 1679, il installa des usines métallurgiques dans ses nouvelles possessions, de même qu’à Morvillars. Parmi ses enfants, citons : Catherine, épouse de Jean-Baptiste Fatio, négociant originaire de Bâle et associé de son beau-père dans les affaires métallurgiques et minières ; Étienne Barbaud de Florimont (1641-1702), directeur de forges ; Nicolas Barbaud de Grandvillars (1642-1704), rentier ; Jean Barbaud de Thiancourt (★ 1647), châtelain à Sommécourt, Lorraine.

R. Boigeol, « Recherches sur le protestantisme dans la région de Belfort au XVIIe s. », Bulletin de la Société belfortaine d'émulation, n° 59, 1954-1955, p. 21 ; Ph. Mieg, « Mulhouse et les Barbaud de Florimont », Bull. du Muséé hist. de Mulhouse, 1958, t. 69, p. 37-52 ; A. Lerch-Boyer, Esquisse d’une seigneurie de Haute Alsace au XVIIIe s. : La seigneurie de Florimont, Mémoire de maîtrise, Strasbourg, 1973 ; Ph. Mieg, « Les destinées de Gaspard Barbaud de Grandvillars et de ses trois fils », Bulletin du Musée historique de Mulhouse, 1975-76 ; Ph. Dattier, « La métallurgie dans le comté de Belfort, 1659-1790 », numéro spécial du Bulletin de la Société belfortaine d'émulation, 1980.

Jean-Marie Schmitt (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site