Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BARBANÈGRE Joseph Louis

Baron d’Empire, général de brigade, (★ Pontacq, Pyrénées-Atlantiques, 22.8.1772 † Paris 7.11.1830).

De famille bourgeoise du Béarn, fils de Paul Barbanègre, premier jurat, et d’Isabeau Touchet, servit d’abord dans la marine, puis, à partir de 1793, dans l’armée de terre. Blessé lors d’un combat contre les Espagnols, il fut réformé pour cinq ans et réintégra l’armée en 1799. A pris part à presque toutes les campagnes de l’Empire, se signala par des actions d’éclat à Austerlitz, Iéna, Eylau, Eckmuehl, Ratisbonne et Wagram : il fut élevé à la dignité de baron d’Empire en 1809 et au grade de général de brigade la même année. Au retour de l’île d’Elbe, il commanda le département du Loiret, puis fut affecté à la défense de la place forte de Huningue, le 3.5.1815, place où il arriva le 15.5. Après Waterloo et la seconde abdication de Napoléon, il refusa de rendre la place et s’y enferma avec une petite garnison de 1 200 hommes. Le 26.8. l’héroïque Barbanègre (qui avait refusé le 23 de se rendre) est obligé d’accepter la capitulation, les deux tiers de ses hommes, tués ou blessés, étant hors de combat. Il obtint d’ailleurs de sortir de la place avec les honneurs de la guerre et de rallier l’armée de la Loire avec les militaires survivants. Il fut mis en position de non-activité en 1815 et même placé devant une commission d’enquête, qui cependant conclut favorablement pour sa défense de Huningue. La résistance de Huningue est devenue légendaire, voir le tableau de Detaille « La reddition de Huningue », conservé au palais du Luxembourg. Il devint ensuite inspecteur de l’infanterie en 1818 jusqu’à sa retraite en 1820. Son nom est inscrit sur l’Arc de Triomphe.

Archives historiques de l’armée, dossier 1, 199 ; Archives du dépôt du Génie, siège des places. Sabourin de Nanton, « Le général Barbanègre au blocus de Huningue », 1815, R. A., 1863, 14, p. 223-238 ; Casteig  (Abbé), La défense de Huningue en 1815 et le général Barbanègre, Paris, 1898 ; Chaix d’Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises, t. 2, Paris, p. 291 ; G. Six, Dictionnaire des généraux de la Révolution et de l’Empire, Paris, 1934 ; M. Prévost, D. B. F., V. 1949-51, p. 218-219 ; G. Godlewski, « Les célébrités du Consulat et de l’Empire, le général Barbanègre », Souvenir Napoléonien, 33, n° 254 (juin 1970), p. 11 ; L. Kiechel, Histoire d’une ancienne forteresse de Vauban : Huningue, 1975, Huningue (notice et portrait). - Portrait et buste : Musée d’histoire local de Huningue.

Jean Braun, Alphonse Halter et Lucien Kiechel (1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site