Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAER Oswald

 

Aussi Ber, Berus, Berr, maître de l’école latine de Sélestat, doyen de la faculté de médecine et recteur de l’Université de Bâle. (★ Brixen [Bressanone] Haut-Adige, 1482 † Bâle mars 1567). ∞ 1510 la veuve de Nicolas Caramellis, apothicaire à Bâle. Un fils, Théophile, inscrit en mai 1550 à l’Université de Bâle, études à Orléans (1555), à Montpellier et à Paris, en service auprès de Georg-Hans, comte de Zweibrücken, en 1570. Inscrit à l’Université de Vienne (13.10.1498), le 18.11.1507 à celle de Fribourg-en-Brisgau. Le 1.12.1509, accepté à la recommandation de l’Université de Fribourg comme maître de l’école latine de Sélestat en remplacement de Jérôme Guebwiller (1473-1545), appelé à la direction de l’école du chapitre de la cathédrale de Strasbourg. Il n’occupa qu’un an (1.12.1509-1.12.1510) son poste à Sélestat où
sa succession fut assurée par Jean Sapidus © (1490-1561) ; il partit à Bâle, où il s’inscrivit en médecine, tout en continuant d’exploiter la pharmacie Caramellis tenue par son épouse. Docteur en médecine en 1512, il s’installa dans la maison Zum grossen roten Löwen dans la Freie Strasse. En 1518 il fut élu doyen de la Faculté de médecine et en 1512 il fut appelé Meister Oswald, der Artz zum Blumen. En 1523 il fut promu Ordinarius à la place de Wonnecker. En 1529 il fut nommé Stadtartz : il garda cette fonction jusqu’à sa mort, remplacé alors par Jean Huber, (1507-1571), ancien élève de Sapidus à Sélestat. Au printemps 1529 il fut élu recteur, le dernier recteur de l’Université de Bâle avant la fermeture de celle-ci à la suite de la Réforme. Lors de la réouverture en automne 1532, Baer fut encore élu recteur (ce qui l’a fait nommer Janus), et il signa à ce titre en date du 12.9. les nouveaux statuts de l’Université. A trois reprises il exerça les fonctions de recteur (1532/33, 1544/45, 1550/51). Au cours de son premier rectorat s’inscrivirent deux étudiants célèbres, Sébastien Munster et Othon Brunfels. Baer introduisit en 1531 le premier enseignement officiel de l’anatomie ; de 1532 à 1534 il fut le seul maître de l’enseignement médical, qui à partir de 1534 fut partagé en deux chaires, la medicina practica qu’il continua d’enseigner et la medicina theoretica, dont furent chargés d’abord Sébastien Sinkeler et, de 1552 à 1580, Isaac Keller, médecin de la ville de Sélestat en 1590. Très dévoué lors de la grave épidémie de peste de 1563-64. On ne connaît de lui que quelques écrits religieux.

Archives municipales de Sélestat, Livre des Missives (1509-1512), 34 v° et 38 v° ; Der Stat Amptlut Eydbuch I, 129 R° ; H. G. Wackernagel, Die Matrikel der Universität Basel I, p. 305-372, II, p. 1, 38, 66, 67 ; J. Tonjola, Basilea sepultra retecta continuata (1661) ; D. A. Fechter, Thomas Platter und Felix Platter, zwei Autobiographien, Basel, 1840, p. 167-170, 176, 180 ; W. Vischer, Geschichte des Universität Basel (1460-1529), Bâle, 1860, p. 130, 251, 261 ; R. Thommen, « Basler Studentenleben im 16. Jahrhundert », Basler Jahrbuch, 1887, p. 116-118 ; R. Thommen, Geschichte der Universität BaseI (1532-1632), Bâle, 1889, p. 212, 312-316 ; J. A. Häfflinger, Das Apothekerwesen, Basel, p. 195 ; R. Wackernagel, Geschichte der Stadt Basel, 1907, II, p. 395, III, p. 131, 432 ; B. Harms, Stadthaushalt Basels, Bâle, 1913, t. 3, p. 425, 435 ; A. Burckhardt, Geschichte der Medizinischen Fakultät zu Basel (1460-1900), Bâle, 1917, p. 22, 36 ; K. Leuthardt, Das Stadtartztamt zu Basel, Diss. Basel, 1940.

(1983)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site