Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


BAALA Mehdi

 

Champion de course à pied (M) (★ Strasbourg 17. 8. 1978).

Fils d’Abdelhafid Baala, ∞ Hanane Sabri; 1 fille. En fin de sa scolarité à Strasbourg-Hautepierre, Baala a révélé son talent lors d’une course d’entraînement sur le stade de la cité, début 1994, et a participé au cours de l’année aux championnats de France juniors de cross country. Formé au sein du club de l’ASPTT par son entraîneur, Jean-Michel Dirringer, qui le suivra et le fera progresser durant toute sa carrière, il a effectué ses vrais débuts au plan national en septembre 1995 en battant le record de France du 1500m cadets en 3’48”24.

À force d’entraînement et de participation à des rencontres au niveau national et international, il a amélioré régulièrement ses performances au point de remporter en 1999 le championnat du monde du 1500 m des coureurs « espoirs » à Göteborg en Suède en 3’34’83. Il a étonné le monde de l’athlétisme en ratant de très peu la 3e marche du podium lors des Jeux Olympiques en 2000 à Sidney, alors qu’un an plus tard sa participation aux championnats du monde d’Edmonton, Canada, a été moins heureuse (blessure au pied).

L’année 2002 lui a été plus favorable avec la médaille d’or du 1500 m aux championnats d’Europe de Munich, le titre de record de France du 800 m à la rencontre de Rieti, Italie, où il a battu avec 1’43”15 la performance de Michel Jasy datant à 1962, ainsi que le record de France du 1000 m au meeting de Nancy en 2’15”17, résultats qui lui ont valu le titre d’« athlète de l’année » pour 2002. Sur 1000 m toujours, il a établi un nouveau record de France le 26. 6. 2003 sur le stade de ses débuts à Strasbourg-Hautepierre dans le temps de 2’13”96. Sur le stade de France, il a remporté le titre du 1500 m de la Golden League en 3’30”97 devant le Kenyan Bernard Lagat. Mais il a obtenu surtout la consécration internationale en devenant le 27.8., devant 62000 spectateurs, vice-champion du monde sur cette distance lors des championnats du monde d’athlétisme à Bruxelles en 3’32”31 à une demi seconde du quadruple champion du monde marocain Hicham El Guerrouj. Puis il a triomphé, toujours sur 1500 m, lors du meeting international de Bruxelles, le 5 septembre suivant en 3’28”98, devenant le premier athlète français à descendre sous les 3’30” avec un nouveau record de France et la 6e meilleure performance mondiale de tous les temps. En remportant enfin le 1000 m en salle, le 28.2.2004, lors du meeting de Liévin, Nord, il a amélioré avec 2’17”06 son propre record de France de 2003 dans cette discipline. Au moment d’être sélectionné pour les Jeux Olympiques 2004 d’Athènes, Mehdi Baala est détenteur de 12 records de France en plein air et en salle dans les courses de 800, 1000 et 1500 m. Prix de la Fondation Alsace 2004. 

Dernières Nouvelles d’Alsace des 14.11.02, 28 et 29.8.03, 29.2.04, Dernières Nouvelles  du Lundi 28.6.2004 ; Als. du 21.8.03 ; L’Équipe du 16.8.03.

Jean-Claude Hahn  (2004)

 

Baali Mehdi (complément)

Placé 4e aux 1500 m des Jeux de Pékin en 2008, Baala récupère la médaille de bronze en 2009 suite aux affaires de dopage du coureur bahreïnien Rachid Ramzi.

 

Francis Lichtlé (mai 2015)



Sources

André Lejeune, Les Alsaciens aux Jeux Olympiques d’Athènes 1896 à Pékin 2008,Wintzenheim2010, p. 133, 138, 144. Stéphane Cachet, Dictionnaire des médaillés olympiques français. Paris, La Maison d’Éditions, 2011.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site