Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ARP Jean (Hans) Pierre Guillaume

Sculpteur, peintre poète, (C) (★ Strasbourg 16.9.1886 † Bâle 7.6.1966).

Fils de Jürgen Arp, de Kiel (1853-1921), fabricant de cigares, et de Marie Joséphine Kœberlé de Strasbourg. ∞ I 20.10.1922 Sophie Taeuber de Davos, fille de pharmacien, ∞ II 14.5.1959 à Bâle Marguerite Hagenbach, fille d’un industriel.

Études au lycée, puis à l’école des Arts et Métiers de Strasbourg. Georges © Ritleng, peintre strasbourgeois, assura sa formation. Bref séjour à Paris en 1904 puis de 1905 à 1907 il suivit les cours de l’Académie des Arts de Weimar, en 1908 de l’Académie Julian à Paris.

En 1911 il participa à la première exposition du Moderne Bund où l’on présente des peintres suisses mais aussi Picasso et Matisse. Après avoir rencontré Kandinsky en 1912, il participa au mouvement Der Blaue Reiter à Munich. L’année suivante il collabora à la revue Der Sturm, tribune de l’expressionnisme allemand avec des textes, des dessins et des gravures. En 1916, il participa à la fondation du mouvement Dada à Zurich. Puis à Cologne avec Max Ernst, à Hanovre avec Kurt Schwitters et à Paris avec Breton, Eluard et Tzara, il poursuivit ses activités dadaïstes avant de s’associer, dès 1924, au mouvement surréaliste. En 1926 il s’installa à Meudon avec sa femme Sophie Taeuber. Ensemble ils décorèrent les salles de l’Aubette à Strasbourg avec l’aide de Theo van Doesburg. Dans les années 30, il réalisa ses premières sculptures. Désormais il mena de front ses trois activités de sculpteur, peintre et poète bilingue (allemand-français) jusqu’à la fin de sa vie, et connut un renom international après l’obtention en 1954 du Grand Prix de sculpture de la Biennale de Venise. Officier dans l’ordre des Arts et Lettres, Verdienstkreuz de la RFA. Exposition au Museum of Modem Art de New York (1958). Grande rétrospective au Musée national d’Art moderne à Paris, puis à Londres, Bâle et Stockholm (1962). Exposition à Strasbourg (1963 et 1967). Grand Prix National des Arts (1963), grand prix de sculpture Nordrhein-Wesfalen et prix Carnegie (1964), prix Goethe de Hambourg et Gesammelte Gedichte, Wiesbaden et Zurich, t. I, 1963, t. Il, 1974 ; Jours effeuillés, Gallimard, 1966.

 

Aimée Bleikasten (1982)



Sources

A. Bleikasten, Arp Bibliographie, London, 1982 ; J. Cahelin, Jean Arp, Paris, 1954 ; R. Döhl,Das literarische Werk Hans Arps 1903-1930, Stuttgart, 1967 ; C. Giedion-Welcker, Hans Arp, Stuttgart, 1957 ; S-Poley, Die Formensprache Hans Arps im plastischen Werk, Stuttgart, 1978 ; H. Read, The Art of Jean Arp, New York, 1968 ; Saisons d’Alsace, 8, 1963, « Hommage à Hans Arp » ; E. Trier, Hans Arp Skulturen 1957-1966, Stuttgart, 1968. -Portraits par Henri Beecke, Amadeo Modigliani, Hans Bellmer, Ernest Ludwig Kirchner. Buste par Marino Marini. Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site