Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ARNOLD René

Maire (C) (★ Mulhouse 6.11.1932).

Né dans une famille ouvrière. Astreint à quatre années de scolarité allemande durant l’Occupation, il a été évacué avec d’autres enfants de la ville, à Dittingen (canton de Bâle-campagne) lors des derniers combats et bombardements de la Libération de Mulhouse. Il a repris un cursus secondaire en 1945 au collège Lambert de Mulhouse et a intégré, de 1947 à 1951 l’École normale d’instituteurs de Colmar. R. Arnold a été nommé instituteur-stagiaire au cours complémentaire de Wittelsheim, localité à laquelle il s’est attaché pour toute la durée de sa carrière d’enseignant. Stage de formation universitaire à la faculté des Lettres de Nancy en 1956-1957 (propédeutique).

En 1963, il est promu professeur au collège d’enseignement général (CEG) et a terminé sa carrière d’enseignant à sa retraite en septembre 1991 en qualité de PEGC (professeur d’enseignement général de collège), après avoir enseigné en dernier lieu au collège Charles Péguy le français, l’histoire-géographie et l’instruction civique. Dès son installation à Wittelsheim, le jeune enseignant s’est investi dans la vie associative locale. Comme responsable scout des « Routiers » locaux, adolescents et jeunes adultes, il a entrepris de correspondre avec les soldats en Algérie originaires de la localité, par l’intermédiaire d’un périodique artisanal, La voix des jeunes. Il a organisé, de 1957 à 1962, plusieurs camps en France et à l’étranger (Corse, Italie du nord, Sardaigne, Yougoslavie).

Membre de la Maison des Jeunes et de la Culture locale à partir de 1953, il a bientôt présidé le conseil de maison puis est entré au conseil d’administration comme secrétaire-adjoint puis vice-président (animation mensuelle d’une soirée de ciné-club dans les années soixante). La MJC reconnaissante a nommé René Arnold président d’honneur en 1994 alors qu’il n’a jamais été président élu du conseil d’administration. Il a aussi manifesté encore sa passion pour la jeunesse comme directeur de colonie de vacances, de 1963 à 1974, à Dolleren, dans la vallée de Masevaux, au bénéfice de l’association Protection de la Jeunesse de Mulhouse-Dornach (émanation de la paroisse Saint-Barthélemy à l’origine). Depuis 1972, il est président du comité local Berry Alsace (Wittelsheim étant ville-filleule de guerre du département du Cher et en particulier de son chef-lieu Bourges) et avec les localités de Bürstadt, Hesse (jumelage) à partir de 1982, et avec Rizziconi, Calabre (pacte d’amitié). René Arnold s’est engagé en politique dès 1952 en devenant membre du M.R.P. (Mouvement républicain populaire). Président de la section de Wittelsheim du M.R.P. en 1955, secrétaire cantonal (canton de Cernay) du M.R.P.puis du Centre démocrate de 1958 à 1972, membre du Comité directeur départemental du Haut-Rhin de 1956 à 1981, il s’est beaucoup investi, notamment pour les élections au conseil général du maire Jules Ebner (1958 et 1964), puis de son ami le Dr Gilbert Michel. Il est entré au conseil municipal de Wittelsheim en 1965 et y a siégé pendant trente ans. Aux élections municipales de mars 1971, le maire sortant Jules Ebner © s’est retiré pour raisons de santé. L’électorat a placé René Arnold en tête du scrutin avec 68 % des voix (scrutin majoritaire avec panachage). Il a donc été élu par le nouveau conseil (par 19 voix sur 27) maire de Wittelsheim. Réélu sans difficulté en 1977, 1983 et 1989, il s’est présenté à chaque fois à la tête d’une liste dite « d’entente communale ». Il a cependant démissionné, en mai 1994, ne se sentant plus la force de poursuivre sa tâche avec l’efficacité nécessaire.

Dans cette longue période d’activité, il a rempli toute une série de fonctions: deuxième vice-président du SIVOM (Syndicat intercommunal à vocation multiple) du Bassin potassique en 1971, il en est devenu le premier vice-président de 1977 à 1994. Président du SIS (Syndicat intercommunal scolaire) de Wittelsheim-Staffelfelden-Richwiller en 1977. Président de la commission administrative paritaire pour le personnel communal du Haut-Rhin. Il a accepté la charge de vice-président du Centre départemental de gestion de la fonction publique territoriale en 1989; il a représenté le SIVOM du Bassin potassique au conseil de surveillance des Mines de potasse d’Alsace de 1984 à 1994. Parmi les réalisations les plus notables, on doit retenir la construction d’un deuxième collège et l’engagement décisif pour l’édification d’un lycée polyvalent, la construction et la rénovation d’écoles maternelles et primaires, la construction d’une nouvelle Maison des Jeunes et de la Culture et d’une salle spécialisée de gymnastique, la réfection des VRD (voies et réseaux divers) des cités minières, la création d’une bibliothèque municipale par reconversion d’un bâtiment ancien, l’embellissement environnemental de la localité, l’organisation, à partir de 1973, d’une exposition annuelle de peinture et de sculpture de grande réputation (peintre local Robert Zieba). Développement de relations amicales suivies avec le Berry. Maire honoraire en 1994. L’une des positions les plus courageuses prises par le maire Arnold a été de se déclarer défavorable à l’implantation sur le carreau minier de Joseph Else de l’entreprise de stockage souterrain de déchets ultimes Stocamine. Chevalier dans l’ordre national du Mérite (1991). Chevalier (1983) puis officier (1991) des Palmes académiques, médaille d’honneur régionale, départementale et communale en argent (1988) puis en vermeil (1996) ; médaille d’honneur en bronze de la Jeunesse et des Sports (1963).

Archives personnelles déposées aux archives de Wittelsheim et aux Archives départementales du Haut-Rhin.

 

Francis Szulc (2004)



Sources

Présence municipale, bulletin municipal de Wittelsheim, 1972 à 1994 ; L’Alsace (page du Bassin potassique), 21.3.1971 (élection comme maire de Wittelsheim), 5.4.1983 (remise des Palmes académiques), 16.6.1985 ; « Entre nous.. M. le Maire », entretien avec J.-M. Nick, rectificatif du 18.6.1985, 9.1.1986 (médaille d’argent de Jeunesse et Sports), 26.6.1991 (remise des insignes de l’ordre national du Mérite), 7.7.1991 (départ à la retraite scolaire) ; 20.5.1994 (démission comme maire) ; Dernières Nouvelles d’Alsace (édition de Mulhouse) 21.3.1971 (élection comme maire), 6.11.1982 (50e anniversaire), 20.5.1994 (démission comme maire); « 6 ans d’activités municipales à Wittelsheim, 1983-1989 », Journal- bilan ; circulaires électorales de 1977, 1983, 1989.

Sauter Ch., Wittelsheim de Jules César à Charles de Gaulle, Colmar.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site