Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ARMBRUSTER Raymond

Professeur, chercheur en physique nucléaire, (C) (★ Strasbourg 5.1.1926).

Fils d’Auguste Armbruster, mécanicien aux ateliers de chemin de fer et d’Adèle, fille de Paul Clemens ©. ∞ 23.12.1955 Irène Martzolf, fille d’Antoine Martzolf, coiffeur à Bischheim et de Marie Garny; 2 enfants. Scolarité primaire à Bischheim puis des études secondaires au Gymnase protestant d’abord, au collège Saint-Étienne ensuite. Études universitaires à la faculté des Sciences de Strasbourg couronnées en 1951 par un doctorat en physique. Mobilisé en octobre 1943, à l’instar des lycéens nés en 1926-1927, comme aide à la défense antiaérienne, Armbruster fut incorporé au Reich Arbeitsdienst en juillet de la même année lors de son service prolongé par une affectation alsacienne spéciale en Yougoslavie. Il put rejoindre Strasbourg, le 17.11.1944 à la faveur d’une permission. Chercheur au Centre national de la recherche scientifique (1951); maître de conférences (1953), puis professeur titulaire (1958) à la faculté des Sciences; sous-directeur du département de physique nucléaire au Centre de recherches nucléaires de Strasbourg (1963-1968) ; directeur de l’Institut physique de l’Université de Strasbourg (1964-1967) ; directeur du groupe de recherches en physique nucléaire et physique appliquée du Centre de recherches nucléaires de Strasbourg (depuis 1968) ; directeur de l’École supérieure des techniciens de Strasbourg (depuis 1977). Membre du conseil de la Société française de physique (1968-1970); responsable du groupe de recherche de physique nucléaire et des accélérateurs de Strasbourg (1983); directeur de l’École nationale supérieure des Arts et Industrie de Strasbourg, devenue INSA (Institut national des sciences appliquées incluant l’architecture 1983-1991); Membre du Collège franco-allemand pour l’enseignement supérieur représentant les grandes écoles françaises (1988). Retraité en 1991. Officier des Palmes académiques et chevalier de l’ordre national du Mérite, Raymond Armbruster est titulaire du prix Joliot-Curie de la Société française de Physique et du prix Gaston Planté de l’Académie des Sciences.

 

Jean-Pierre Zeder (2004)



Sources

Who’s who in France, 1984-1985, p. 34.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site