Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ANTOINE (de COINTOUX) Pierre Philippe Georges Antoine

Préteur royal de Haguenau de 1759 à 1790, (C) († Haguenau 21.5.1794).

Fils de Jean Philippe Antoine de Cointoux ©. ∞ 24.3.1776 à Colmar Marie Salomé de Salomon (★ Colmar 27.4.1755 † Haguenau Saint-Georges 10.5.1789), fille de Béat Dagobert de Salomon ©, receveur principal des domaines royaux en Alsace, et de Marie Anne Élisabeth Fries. D’abord avocat au Parlement de Metz, il dut à la protection du maréchal de Belle-lsle de pouvoir reprendre la succession de son père. Il dut gérer la suppression du collège des Jésuites de Haguenau en 1765. Administrateur avisé, il propagea les idées des physiocrates, fit procéder à la réfection de la route menant de Haguenau à Wissembourg en 1768, à la réalisation d’un vaste corps de casernes pour mieux loger la légion de Condé en 1772, de nouveaux bâtiments pour la maréchaussée et de pavillons spéciaux pour le logement des officiers. Il s’occupa, comme son père, de réduire l’indigence dans la ville, se préoccupa de la réalisation d’un hôpital militaire (le projet se montait à 800 000 livres en 1783), dut faire face à la cherté de 1788, créa en juillet 1789 une milice bourgeoise pour renforcer l’armée. À partir de 1790, il vit s’opposer à lui le maire Redé © et le secrétaire de mairie, futur général, François Joseph Westermann ©. S’il perdit sa charge supprimée de préteur, il réussit à se maintenir comme vice-président du district de la commune et traversa la tourmente révolutionnaire sans accrocs, faisant preuve d’une surprenante souplesse. Il siégea ainsi au club des Jacobins local en renonçant à sa particule et fut témoin au mariage de Taffin ©, ancien vicaire de Saint-Georges de Haguenau.

Claude Muller (2004)



Sources

Archives municipales de Haguenau, JJ 182-191 ; Ch. Krumholtz, « Les Antoine de Cointoux, derniers préteurs de Haguenau, » Bulletin de la société d’histoire et d’archéologie de Haguenau,1924, p. 42-73 ; Cl. Muller, J.-L. Eichenlaub, Messieurs. Les magistrats du Conseil souverain d’Alsace et leurs familles au XVIIIe siècle, Riquewihr, 1998, p. 199 ; J.P. Grasser, G. Traband,Histoire de Haguenau, Haguenau, 1999, p. 145-147.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site