Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ANSTETT François-Antoine

Miniaturiste et peintre sur émail, (C) (★ Strasbourg 18.1.1732 † 6.7.1783).

Entra à la faïencerie Paul Hannong © de Strasbourg où il s’initia à l’art, au contact des peintres venus de Meissen (Saxe). À peine âgé de 22 ans, il inscrivit à son actif « le précipité pourpre de Cassius dans la décoration des faïence ». De 1754 à 1778, il dirigea la manufacture de Niderviller que Jean-Louis de Beyerlé, directeur de la Monnaie royale de Strasbourg, y avait fait construire à partir de 1748. En 1764, il s’inscrivit à la tribu de l’Échasse à Strasbourg et ouvrit un magasin de vente des produits de Niderviller. ∞ vers 1754 Anne Élisabeth Boura dont il eut 12 enfants, dont plusieurs, embrassant le métier du père, ont joué un rôle non négligeable dans l’histoire de la céramique régionale. Il quitta Strasbourg et Niderviller en 1779 pour s’établir au « Petit Château » de Haguenau, où il créa (1780) avec Ambroise Volet, officier retraité, et Joseph Barth, ancien contrôleur général des Domaines et Bois d’Alsace, une manufacture de faïence fine, d’un niveau artistique élevé, qui employait une vingtaine d’artistes et une dizaine de manœuvres. Après sa mort, la manufacture est exploitée par sa veuve et ses six enfants ; en 1786, elle passa entre les mains des premiers commanditaires et cessa toute activité en 1824.

 

Pierre Schmitt (1982)



Sources

H. Haug, « Une famille de céramistes alsaciens. Les Anstett », Archives alsaciennes d’histoire de l’art, I, 1922, p. 94-117 ; ibid, « Nouvelles recherches sur la céramique alsacienne du XVIIIesiècle », Archives alsaciennes d’histoire de l’art, IV, 1925, p. 177-208.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site