Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ANDRÉ Jean-François

dit André du Bas-Rhin, avocat et homme politique, (C) (★ Toul 7.4.1767 † Colmar 16.10.1848).

Fils d’un avocat au Parlement de Metz. Licencié en droit à Strasbourg en 1787, il devint avocat, puis syndic du directoire de la noblesse de Basse-Alsace. Jacobin modéré, membre de la Société des amis de la Constitution, il occupa successivement les fonctions d’avocat avoué au tribunal du district de Strasbourg, membre du conseil général ; procureur-syndic du Bas-Rhin (1792), membre du comité de surveillance et de sûreté générale du département. Arrêté et emprisonné sur l’ordre de Saint-Just et Lebas, transféré à Metz, il fut libéré sur l’intervention de Monet (février 1794). Le 9.9.1794 il fut nommé maire de Strasbourg, fonction qu’il quitta en janvier 1795 pour raisons de santé. Commissaire du directoire exécutif, il siégea au conseil des Cinq-Cents, en 1797 et 1798, où il proposa plusieurs motions. En ventôse an VII il fit adopter une résolution tendant à nationaliser les biens du culte protestant en Alsace. Ce projet, qui souleva de vigoureuses protestations parmi les protestants alsaciens, ne fut pas approuvé par les Anciens. Le 18 brumaire mit provisoirement un terme à sa carrière politique. En 1809 il débuta une carrière militaire y acquit le grade de capitaine et devint aide de camp de Bernadotte. Il réapparut dans le monde politique comme député au Corps législatif. En 1811, il fut nommé conseiller à la Cour impériale de Colmar où il prit une attitude courageuse lors de la « conspiration de Belfort ». Un des leaders du parti libéral en Alsace, il fut élu député du Haut-Rhin en 1827 et réélu en 1830 à Colmar. De 1833 à la fin de sa vie, il fut président de chambre à la Cour royale de Colmar.

 

Roland Oberlé et Léon Strauss (1982)



Sources

Biographie moderne générale historique, civile, militaire, politique, littéraire et judiciaire, I, 26 ; Véron-Réville, Histoire de la Révolution dans le Haut-Rhin ; Arnault, Biographie nouvelle des contemporains ; E. Barth, Les hommes de la Révolution, Mulhouse, 1877, p. 177 ; Sitzmann,Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, I, p. 38-39 ; Dictionnaire de biographie française II (1936), c. 923-926 ; P. Leuilliot, L’Alsace au début du XIXe siècle, Paris, 1960, t. 1 et 2 ; R. Harsany, La vie à Strasbourg sous la Révolution, Strasbourg, 1975, p. 27, 33, 36, 260, 285.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site