Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ANDLER Charles Philippe Théodore

Professeur, (P) (★ Strasbourg 11.3.1866 † Malesherbes 1.4.1933).

Fils de Philippe Andler, pharmacien, et de Sophie Herrenschmidt. ∞ 1895 Élisabeth Schmidt, fille du pasteur Charles Schmidt, Paris ; petite-fille de Charles Schmidt, professeur de théologie à l’université de Strasbourg. Élève à l’École Normale supérieure (1884-1887), agrégé d’allemand (1889), professeur au lycée de Nancy (1891), maître de conférences à l’École Normale supérieure (1893), docteur d’État (1897), professeur de la Sorbonne (1908), puis au Collège de France (1926). Germaniste, spécialiste du socialisme allemand, du pangermanisme et de Nietzsche. En 1919, il dirigea L’Alsace républicaine, revue mensuelle, publiée par la ligue républicaine d’Alsace et de Lorraine.

Les origines du socialisme d’État en Allemagne (thèse, 1897,) ; Le Prince de Bismarck, 1899 ; Le manifeste communiste de K. Marx et F. Engels, 1901 ; La civilisation, 1912 ; Les origines du pangermanisme, 1915 ; Le pangermanisme continental sous Guillaume II, 1916 ; Le pangermanisme colonial sous Guillaume II, 1916 ; Le pangermanisme philosophique, 1917 ; La décomposition politique du socialisme allemand, 1919 ; Les précurseurs de Nietzsche, 1920 ; La jeunesse de Nietzsche, 1921 ; Le pessimisme esthétique de Nietzsche, 1921 ; Nietzsche et le transformisme intellectualiste, 1922 ; L’humanisme travailliste, 1927 ; La maturité de Nietzsche, 1928 ; La dernière philosophie de Nietzsche, 1931 ; La vie de Lucien Herr, 1932.

 

(1982)



Sources

E. Vermeil, « Charles Andler », Bulletin de l’Union pour la vérité, oct. nov. 1935 ; E. Tonnelat, Charles Andler, 1937, avec liste chronologique des publications. - Portrait : Tonnelat.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site