Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


AMOS Charles

Fils de Frédéric Georges Amos © (1801-1861).

Il fit l’acquisition au hameau de Brechlingen du vaste terrain de l’ancien moulin Kling et y fit construire en 1850, les locaux d’une importante fabrique de chaussons et de pantoufles. En une dizaine d’années, employant cent cinquante à deux cents ouvriers, il se consacra à la production, sur une grande échelle, de chaussons de laine et de pantoufles à semelles de cuir, fit de son entreprise la première du genre en Alsace-Lorraine, renommée par l’excellente qualité de ses articles. Entreprenant, il monta aussi un important train de culture agricole et fit planter avec succès plusieurs hectares de vignes au Goldbuch, au-dessus du Krontal. Travailleur énergique et méthodique, mais aussi homme affable et soucieux de l’intérêt public, il devint maire de Wasselonne. Le fils aîné de Ch. Amos, s’appelant Charles lui aussi, et le gendre de ce dernier, Charles Héber, développèrent considérablement l’usine de Brechlingen qui, employant alors plus de 500 ouvriers, devint après 1920 la 3e entreprise de France pour la fabrication d’articles chaussants, avec une production quotidienne de 15 000 articles, dont les plus réputés portaient la marque Étoile, connus en Alsace sous le terme Sternschlappe. L’un de ses enfants devint général, l’autre une fille, épousa le pharmacien Kœnig, dont le fils Georges, polytechnicien, succéda à Ferdinand de Lesseps comme ingénieur en chef de la compagnie du canal de Suez ; un autre fils créa la brasserie Amos de Wasselonne, qui fut la plus importante du canton, des années 1860 à 1920 ; un autre encore, Frédéric, créa en 1871 à Raon l’Étape une usine de pantoufles qui devint avec ses 2 000 ouvriers, la 1ere entreprise de pantoufles de France. Les descendants s’allièrent à des familles au nom prestigieux, comme les Schutzenberger, Japy, Peugeot, de Villeroy.

 

Pierre Vonau et Rolf Werl (1982)



Sources

R. Werl, Société d’histoire et d’archéologie de Saverne et environs, III-IV, 1968, p. 11-12 et IV, 1981, p. 16-17. - Portraits de Ch. Amos.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site