Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


AMIET Marie-Loyse

Peintre, (C) (★ Molsheim 17.4.1879 † Strasbourg 26.10.1949).

Sa famille, originaire de Montpellier, était protestante et quitta la France lors de la révocation de l’édit de Nantes. Les Amiet, fixés au Locle et à La Chaux de Fonds, étaient horlogers et, lorsqu’il leur fut permis de rentrer en France, ils allèrent exercer leur industrie à Besançon et à Strasbourg. À la fin du XVIIIe siècle, un Amiet possédait, à Strasbourg, la maison Olivier, place Kléber : il avait épousé une catholique, et ses descendants le restèrent. Son petit-fils, le père de M.-L. Amiet, était directeur des cristalleries de Saint-Louis en Lorraine. Très expert en art et aimant la peinture, il fut le premier maître de sa fille. Il lui apprit aussi, de bonne heure, à admirer le Rhin, la cathédrale de Strasbourg, les cathédrales françaises. Il fit partager à ses enfants son enthousiasme pour l’Alsace d’autrefois, ses légendes et ses monuments. Et, chez M- L. Amiet, ce goût pour le Moyen Âge devint si fort qu’à 16 ans elle rêvait d’écrire des romans de chevalerie, et s’improvisait sans cesse des costumes médiévaux. En 1903, M.-L. Amiet vint à Strasbourg suivre les cours de Gross, puis d’E. Schneider et de Sattler, puis absorbée complètement par l’illustration, elle abandonna la peinture de chevalet et suivit exclusivement les conseils de Sattler. A publié une Condamnation de Jeanne d’Arc et illustré Le Rhin de V. Hugo. Fit partie de la Société des Artistes alsaciens.

Jean Christian (1982)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site