Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALTORFFER Charles Émile

Pasteur, fonctionnaire et homme politique, (Pl). (★ Woerth 30.1.1881 † Strasbourg 6.8.1960).

Fils d’Albert Altorffer, tanneur à Wissembourg, et d’Amélie Scherer. ∞ 30.5.1907 Lucie Cécile Allenbach, fille du directeur de fabrique Henri Allenbach. Études de théologie à Strasbourg, Paris et Berlin de 1900 à 1906. Ordonné en 1906, vicaire à Masevaux, Beblenheim et Westhoffen en 1906 et 1907. Pasteur à Lembach de 1907 à 1919, à Wissembourg de 1919 à 1929. Promoteur en Alsace du Nord des caisses d’épargne et de crédit agricole; il crée aussi des garderies d’enfants, des centres d’infirmières, des bibliothèques populaires et des cours du soir pour adultes. Élu le 16.11.1919 député du Bas-Rhin du Bloc National comme candidat du Parti Démocratique dont il a été un des fondateurs. Il est réélu en 1924, mais échoua à Saverne le 29.4.1928 devant Camille Dahlet ©. De 1919 à 1928 rapporteur de nombreux projets de loi portant application ou adaptation de la législation française à l’Alsace-Lorraine, notamment dans le domaine de la législation fiscale et sociale et des pensions. Rapporteur attitré de la commission des douanes, il participa à l’élaboration de la loi de 1928 sur le régime des produits pétroliers. Il est alors nommé par Poincaré directeur des Cultes pour les 3 départements recouvrés, le 26.5.1929. En 1939, il reçut la direction des services des réfugiés d’Alsace-Lorraine à Périgueux et connut une grande activité dans la Résistance. Il rentra à Strasbourg en décembre 1944 et reprit ses fonctions de directeur du service des Cultes pour l’Alsace et la Moselle, poste auquel il demeura jusqu’au 15. 10. 1949. Entre-temps (1947), il avait été élu membre du conseil municipal et 4e adjoint au maire, membre de la fraction R.P.F. Le décès du maire Charles Frey © amena le 29.10.1955 son élection comme maire de Strasbourg, poste auquel il demeura jusqu’aux élections municipales du 14.3.1959. Nommé commandeur de la Légion d’honneur (1959). Collaborateur de la revue religieuse Le Messager et critique littéraire, il est aussi l’auteur du roman L’Appel de la Vallée, Strasbourg, 1956.

Georges Foessel (1982)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site