Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALTHOFFER Michel

Fabricant de tissus techniques (★ Arches 5.12.1910 – † Aix-en-Provence 25.10.1983).

Fils de Louis Marie Althoffer ©. ∞ Geneviève Vermeille ; 4 enfants. Michel Althoffer fut associé à partir de 1929 à la gestion de l’entreprise familiale. En 1941, il fut expulsé d’Alsace avec son père et son beau-frère en tant qu’« indésirables » par les nazis. Ils rejoignirent la famille de sa mère à Bellême dans l’Orne. Après le décès de son père en mai 1941, il s’installa à Satillieu en Ardèche où il trouva un emploi en tant qu’ingénieur textile.

Lorsqu’en 1946, après le départ en retraite de son oncle Jean-Charles Althoffer, Michel Althoffer prit en main les destinées de l’entreprise, le textile entrait dans une zone de turbulences. L’entreprise s’était relevée assez rapidement après la Seconde Guerre mondiale reprenant ses activités traditionnelles de fabrication de tissus techniques pour le textile,  pour l’impression papier peint, pour la papeterie,  pour l’imprimerie, pour la tannerie et pour le polissage. À ce moment, il n’existait en Alsace plus que trois fabricants de tissus techniques : Althoffer à Rimbach-Zell, Dollfus & Noack à Sausheim et Muller-Kirschmeyer à Thann. Cependant, à partir des années 1960, Michel Althoffer, qui était seul chef depuis le retrait de son beau-frère Maurice Valat en 1957, eut la lourde tâche d’opérer un certain nombre de changements de cap pour ne pas se retrouver au  cimetière des entreprises textiles. L’entreprise subit tout d’abord la disparition des filatures et tissages de coton, laine ou synthétique perdant ainsi ses débouchés traditionnels pour les tissus techniques classiques. À ces disparitions il convient d’ajouter celles des constructeurs de matériels textiles et des industries connexes. Nécessité faisant loi, l’entreprise devait trouver de nouveaux produits de substitutions devant remplacer les « mourants des industries mourantes ». Ces mutations successives recentrèrent les activités de l’entreprise vers la boulangerie, le dépoussiérage industriel et la filtration des liquides qui offraient des débouchés intéressants. Finalement, ce qui permit à Althoffer de survivre aux crises et aux mutations c’est la spécialisation de ses productions et sa présence sur un marché de niches.  Il quitta la direction de l’affaire familiale en 1975.

 

Bertrand Risacher (décembre 2014) 





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site