Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALLIMANN André

Industriel (★ Carspach 23.7.1900 † Mulhouse 23.9.1970).

Frère de Georges Allimann ©, ∞ 19.5.1930 Marie Thérèse Humbrecht (★ Gueberschwihr 15.3.1905 † 2.5.1995); deux enfants.

Cofondateur en 1919, avec son frère Georges, des Ateliers de construction de Carspach (fonderie et construction mécanique). Il en fut le directeur commercial jusqu’en 1947. Conseiller municipal en 1925 et maire de Carspach de 1932 à 1947. Il se consacra avec détermination à une modernisation de la commune. Fondateur en 1936 et président de l’Association amicale des maires de l’arrondissement d’Altkirch. Secrétaire puis vice-président du Comité directeur de la caisse locale générale de malades de l’arrondissement d’Altkirch de 1928 à 1946 (délégué patronal). Membre de la Commission administrative de l’hôpital Saint-Morand de 1935 à 1947. Membre du comité directeur de la Fédération des sociétés catholiques de chant et musique d’Alsace de 1929 à 1932. Président du Haut-Rhin en 1928-1929 de l’association de gymnastique de l’Avant-Garde du Rhin. Il organisa en 1967 à Strasbourg le premier concours de la Confédération européenne des laringectomisés (président d’honneur). Durant la guerre 1939-1945, après l’évasion de 27 jeunes du village, il reçut, à Carspach, le personnel de la préfecture du Haut-Rhin revenant d’Agen après quatre années de repli. Ayant subi en 1954 l’ablation totale du larynx, il se retira de la vie publique. Il créa alors, en 1957-1958, la première association d’entraide et de rééducation des laryngectomisés en France, les « Mutilés de la voix d’Alsace et de Franche-Comté » et devint plus tard le premier vice-président de l’Union des associations de laryngectomisés et mutilés de la voix, reconnue d’utilité publique par décret du 10.1.1969. Officier d’Académie (1938) ; chevalier du Mérite social (1949) et chevalier de l’ordre de la Santé publique (1961) ; chevalier de l’ordre national du Mérite (1966).

Cofondateur en 1958 et collaborateur-rédacteur du bulletin trimestriel Le mutilé de la voix, devenu L’espoir des mutilés de la voix, organe de l’Union des Associations des Laryngectomisés et mutilés de la voix et rédacteur d’une édition bilingue destinée aux laryngectomisés de langue allemande ; collaborateur à l’édition en janvier 1960 du premier manuel de langue française de rééducation vocale à l’usage des laryngectomisés, La voix sans larynx par J. François ; collaborateur du Bulletin municipal et de diverses brochures sur Carspach; R Zurbach, « À la mémoire d’André Allimann », Bulletin municipal de Carspach, n° 12, décembre 1970 ; Archives privées des familles Allimann André et Bach Raymond ; thèse présentée pour le doctorat en médecine (diplôme d’État) par Clément Koestel de l’Université Louis Pasteur, faculté de Médecine de Strasbourg : La réhabilitation vocale des laryngectomisés au Centre André Allimann à propos de 104 cas, n° 215, 1990; Carspach, un village du Sundgau, ouvrage collectif, 1994.

Pierre Feder (2004)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site