Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALEXANDRE Maxime

Poète et écrivain, (C) (★ Wolfisheim 24.1.1899 † Strasbourg 12.9.1976). Fils de Mayer Alexandre, commerçant, et de Mathilde Bloch, fille de commerçant de Barr.

Faculté de Lettres de Lausanne (1916-18). Fréquenta R. Schickelé ©, les dadaïstes et les pacifistes à Zurich et à Berne. Licence de Lettres à Strasbourg (1920). Alexandre est, avec Aragon et Breton qu’il rencontra en 1923, un des fondateurs du mouvement surréaliste qu’il quittera en 1933. Paul Valéry le nomme le « Virgile du surréalisme ». Il se convertit au catholicisme en 1949. Son parrain est Paul Claudel. Collabora à de nombreux journaux, revues et périodiques (Nouvelles Littéraires, N.R.F., NEF, etc.) et publia tour à tour des ouvrages en prose, des recueils de poèmes, des traductions de Hölderlin et de Jean Arp ©.

Oeuvres : Poésie : Le Corsage, 1931 ; Le mal de nuit, 1935 (Grand Prix de l’Alsace Littéraire) ; Sujet à l’amour, 1937 ; Les yeux pour pleurer, Le Sagittaire, 1945 ; Durst und Quelle (en allemand), 1952 ; La peau et les os, Paris, 1956 ; L’enfant de la terre, illust. par J. Arp, Paris, 1965 ; L’oiseau de papier, illust. par J. Arp, Paris, 1972 ; Circonstances de la poésie, Paris, 1976 ; Portrait de l’auteur, Paris, 1978 ; Prose : Mythologie personnelle, Paris, 1934 ; Cassandre de Bourgogne, 1939 ; Hölderlin le poète, 1942 (Prix « Pour que l’Esprit Vive ») ; P.R. (Présumé révolutionnaire), Paris, 1945 ; Sagesse de la folie, Paris, 1952 ; Juif catholique (le spectre d’Esther), Paris, 1965 ; Mémoires d’un surréaliste, Paris 1966 ; Journal (1951-1975), Paris, 1976. Littérature : Histoire de la littérature alsacienne, T. III, Histoire des littératures, Paris, 1958 ; Histoire de la littérature allemande, T. Il, Histoire des Littératures, Paris, 1957 ; Les romantiques allemands, Paris, 1963 ; Théâtre : Le juif errant, 1946.

 

Jean Christian (1982)



Sources

A. Finck, « Das deutschsprachige Werk M. Alexandre », Recherches germaniques 10, 1980, p. 225-238. - Portrait : Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site