Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALBRECHT Jean dit GIESSER (le fondeur)

Imprimeur à Haguenau, puis à Strasbourg. (★ Offwiller seconde moitié du XVe s.† 1538/1539). ∞ I vers 1500 à Haguenau la fille du boucher Johann Geissfell, sœur de Aegydermus Vitus ©.

Dès 1503, il figura avec l’imprimeur Heinrich Gran sur la liste de la corporation des riches constables (Reiche Constoffler). Quand l’imprimeur  Anshelm Thomas  © s’établit à Haguenau, il devint son associé (juillet 1516 à janvier 1517). Albrecht est élu membre du Sénat de Haguenau et remplit de 1523 à 1532 à plusieurs reprises les fonctions de « maréchal ». Avec quelque raison Hanauer admet qu’Albrecht dirigea en 1526 et 1527 l’officine de Gran. Vers la fin de 1532, après le décès de sa femme, il émigra à Strasbourg et ∞ II Madeleine (non Marguerite) Vogler, veuve de l’imprimeur Jean Knobloch l’aîné. Il prit à son compte l’imprimerie de ce dernier ; son nom apparaît pour la première fois sur le traité Was ein Cornet sey de Nicolas Prugner (1532). Une trentaine d’ouvrages sortirent de ses presses (Hegendorf, Melanchthon, Brant). Hans Weiditz le jeune les illustra. À partir de 1535, il eut deux compagnons, dont Georges Messerschmidt qui lui succédera plus tard. Son dernier ouvrage, le Layenspiegel de Tengler, paraît en mars 1538. Ses deux marques typographiques représentent l’arbre de la Connaissance ; l’une d’elle est l’œuvre de Weiditz.

 

André Marcel Burg (1982)



Sources

Archives municipales de Haguenau, BB 45 (3), MM 17 ; Fichier sur les imprimeurs aux Archives municipales de Haguenau ; P. Heitz et K. A. Barack, Elsässische Büchermarken, Strasbourg, 1892, pl. XXV ; A. Hanauer, Les imprimeurs de Haguenau, Strasbourg, 1904, p. 102-109 ; F. Ritter, Histoire de l’imprimerie alsacienne, Strasbourg-Paris, 1953, p. 209-213, 378-381, 443-445.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site