Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALBERT Jean-Bernard

Conventionnel et homme de loi, (C) (★ Bouzonville, Moselle, 2.10.1739 † Paris 29.7.1807).

Fils de Jean-Étienne Albert, avocat à la Cour souveraine de Lorraine et bailli de Bouzonville, et de Marie-Anne Flosse. ∞ 26.5.1767 à Colmar Marie-Elisabeth Papigny, fille de Claude-Ogier, avocat au Conseil souverain d’Alsace et conseiller au Magistrat de Colmar.

Devenu à son tour avocat au Conseil souverain, Albert s’établit à Colmar où il eut cinq enfants. Député de la Décapole alsacienne en 1789, procureur de la commune de Colmar en 1790, il fut reçu à la Société des Amis de la Constitution de cette ville. Il devint procureur-syndic du district de Colmar (1790). Député du Haut-Rhin à la Convention le 2.9.1792, il fut le seul élu du département à ne pas voter la mort du roi. Réélu le 21.10.1795, il entra finalement au Conseil des Cinq-Cents comme représentant de l’arrondissement de Sélestat. Entre-temps, Albert avait été nommé accusateur public près le tribunal du Bas-Rhin, puis juge au tribunal de cassation. En l’an VI, en qualité de député de la Seine, il fut appelé à faire partie du Conseil des anciens. Il se retira à Colmar après l’expiration de son mandat et mourut lors d’un voyage à Paris.

 

Jean-Marie Schmitt (1982)



Sources

E. Barth, « Notices biographiques sur les hommes de la Révolution à Strasbourg et les environs », Revue d’Alsace, 1877, p. 173 ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, I, p. 14 ; Dictionnaire de biographie française I (1933), c. 1206.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site